Baudelaire tarde à terminer son article consacré à Guys

Baudelaire tarde à terminer son article consacré à Guys

Baudelaire tarde à terminer son article consacré à Guys
Baudelaire tarde à terminer son article consacré à Guys. Pliures, bris du cachet restauré, trace d’onglet. Baudelaire, comme de coutume, tarde à rendre son article consacré à Constantin Guys. « Cher Monsieur, je ne veux pas avoir lair de vous jouer un mauvais tour. En recopiant mes dernières pages, de nouvelles suggestions me sont venues qui sont loccasion dun nouveau retard. Renvoyons donc cela au numéro du 30. Seulement, ce sera tout prêt avant le 15. Ma seule excuse pour tant de tergiversations, ce sera la qualité de larticle. Merci pour vos livres. Je nai pas besoin de vous dire que jai commencé par les paysages de lîle Bourbon. Lettre publiée dans la Pléiade, Correspondance, II, p. La revue refusa larticle, qui ne sera publié que deux ans plus tard, dans. Sous le titre « Le peintre de la vie moderne ». Baudelaire était un fervent admirateur de Constantin Guys. Il possédait une importante collection de ses dessins, qui furent saisis plus tôt, cette même année, pour éponger ses dettes : « Voilà où jen suis, relativement à laffaire Calonne : je suis SAISI. Tout Guys (2000 dessins) est saisi, Lesquels dessins ne mappartiennent pas ; je nai même plus le droit de les emporter de chez moi pour les montrer soit à Mérimée, soit au ministre, soit à lEmpereur. Madame de Calonne a supplié lhuissier de me fourrer à Clichy. Lettre adressée à Lacaussaade, au sujet de son article sur Guys, au début du mois de mai 1861, Correspondance, II, p. Guys est le dédicataire du poème. De Baudelaire, publié dans. Les Fleurs du mal. Baudelaire, quant à lui, avait découvert cette île en 1841, après que son beau-père, le général Aupick, leut contraint à voyage pour fuir les mauvaises influences parisiennes. Crayon à papier sur feuillet double de papier vergé crème. Adresse paraphée à l’encre noire au verso du second feuillet Monsieur Lacaussade 11 rue des beaux Arts Paris C. Charles Baudelaire (Paris, 1821/1867). Frais fixes : mêmes coûts pour tous les acheteurs. Lettre recommandée – 15,00. Remise en mains propres – 0,00 (29, rue de Condé – 75006 Paris). Délai d’expédition : 1 jour ouvrable. Assurance : inclus dans les frais d’expédition. Frais d’assurance : 0,00. Exclure des lieux de livraison. Lieux exclus : Aucun lieu n’est exclu. Méthodes de paiement acceptées. Virement bancaire : (IBAN : FR76 3000 4008 8200 0100 2373 669 ; BIC : BNPAFRPPPRG). Contactez-nous pour toute question. L’item « Baudelaire tarde à terminer son article consacré à Guys » est en vente depuis le jeudi 12 juillet 2018. Il est dans la catégorie « Collections\Lettres, vieux papiers\Autographes\Personnalités historiques ». Le vendeur est « lettresautographes » et est localisé à/en Paris. Cet article peut être livré partout dans le monde.
Baudelaire tarde à terminer son article consacré à Guys

Baudelaire Les Fleurs Du Mal Eo 1857 Édition Originale Avec 5 Corrections

Baudelaire Les Fleurs Du Mal Eo 1857 Édition Originale Avec 5 Corrections

Baudelaire Les Fleurs Du Mal Eo 1857 Édition Originale Avec 5 Corrections
À propos de la librairie. Les Fleurs du mal. P aris, Poulet-Malassis & de Broise, 1857. (193 x 123) de 2 ff. Maroquin noir janséniste, contreplats de maroquin rouge ornés dun filet dencadrement doré, gardes de moire noire, dos à nerfs, filet doré sur les coupes et coiffes guillochées, tranches dorées sur témoins, titre doré, date en pied, couvertures et dos conservés – Reliure signée de G. De son père – 1938, exécutée pour le collectionneur José Peraya (ex libris doré frappé au contreplat). Édition originale sur vélin dAngoulême collé, papier du tirage courant des Fleurs du Mal. Lexemplaire est complet des pièces condamnées. Lon sait le soin maniaque, par la correspondance quil entretint avec Poulet-Malassis et par le jeu dépreuves corrigées conservées à la BNf, mis par le poète à corriger les épreuves des Fleurs du Mal. Les fautes typographiques et orthographiques ne furent rien peut-être à côté de son il implacable quant à la composition dune page – celle de la dédicace en particulier – dont il chercha jusquau bout lélégance et la justesse pour que la forme serve complètement le fond. Poulet-Malassis, souvent exaspéré, déconcerté, lui écrivait au milieu des ces quatre mois qui lui semblèrent un siècle : « Mon cher Baudelaire je commence à croire que vous vous f… De moi, ce que je nai nullement mérité »! Le soin particulier de Baudelaire nempêcha pas les coquilles, qui subsistèrent après la publication. On connaît celles à propos des erreurs typographiques, au titre courant des pages 31 et 108 (Feurs du Mal au lieu de Fleurs du Mal) ainsi que la pagination erronnée de la page 44 (numérotée 45), plus celles des pages 29, 43 et 110 et 217, sur lesquelles nous ne reviendrons pas, tout simplement parce quil ny a pas lieu dy revenir : toutes ces coquilles se retrouvent sur lensemble du tirage original des Fleurs du Mal et ne sauraient, pour aucun exemplaire, constituer un élément pour une chronologie quelconque des tirages – comme il est malheureusement souvent avancé. Une seule a été repèrée en tout début de tirage, dans le poème Bénédiction, à la page 12 : senhardissent pour senhardissant , qui sera corrigé immédiatement et un nombre infime dexemplaire contient ce premier état. Lui seul peut-être qualifié de première presse du premier tirage, et cette seule page a été corrigée. Baudelaire, en revanche, naura pas laissé passé plus longtemps les autres fautes : au fur et à mesure que les exemplaires lui arrivèrent, pour ceux quil destinait à des amis ou à des proches, il décida de porter lui-même les corrections sur les maudites erreurs quil avait traquées. Plusieurs exemplaires portent trace de ces corrections, qui ne seront corrigées que pour lédition de 1861 : jusquà sept, depuis la page de dédicace, jusquaux fameuses fautes des pages 29, 43, 110 et 217. Rare et précieux exemplaires avec corrections autographes. Notre exemplaire comporte cinq de ces corrections, portées à lencre. Deux au feuillets de dédicace. Avec lajout de deux S majuscules légèr. Effacées en marge de. Écrits en marge droite. Errant/s sur le/ rivage/. Errant sur le(s) rivage(s). Écrit en marge gauche. 29 et 217 ne sont pas encore corrigées, ce qui tend à prouver que les découvertes furent probablement progressives. Cest par ailleurs confirmé par le fait que les exemplaires Watteville et Chaix dEst Ange , offerts après la saisie et le procès, contiennent seuls ces sept corrrrections. Ces exemplaires avec corrections autographes sont rares et un rencensement sérieux, sans vouloir être exhausif, donnerait aujourdhui cette liste, établie par nos soins et daprès les connaissances du jour et nos recherches. Exemplaires sur papier dédition. Aupick- Baudelaire , 2 corrections, à lencre [celle de la dédicace]. Bibliothèque M azarine sous la cote 8° 36230 [Res]. Perraya-Albert Kies – [notre exemplaire]. Jules de St Félix, 3 corrections. Vente Sicklès 7, 1990 n° 2695. Piétri, 6 corrections à lencre. Vente Gros & Delettrez, 2009, n°29. Watteville , 7 corrections à lencre. Française, 1965, n° 60. Exemplaires sur hollande (tous dédicacés). Dumas , 3 corrections au crayon. Vente Sicklès 1, 1990 n°21. Banville , 5 corrections au crayon. Vente Sicklès 2, 1990 n°276. Asselineau , 5 corrections à lencre coll. Chaix dEst Ange , « quelques corrections [a priori 7] au crayon ». Vente Chaix dEst Ange, n°154. Delacroix , 3 corrections au crayon. Vente Leroy, 2007, n°14. Fould , 5 corrections, à lencre. Vente Schuck, 1931, pp. Paul de Saint-Victor, 3 corrections, à lencre. Pincebourde , 5 corrections, à lencre, au crayon. État de la première couverture imprimée : la mention de léditeur sur le second plat est bien « En vente à Paris, à la librairie de Poulet-Malassis et de Broise… , le dos porte le prix de 3 fr. La faute aux dates de Jean de Schelandre est corrigée (1585 au lieu de 1385) et les Fleurs du Mal ne figurent pas encore dans les annonces à paraître Launay, Catalogue de lexposition Poulet Malassis, 1957, n°56 et Bulletin du bibliophile, 1979, IV, p. Lexemplaire a figuré dans deux catalogues de la librairie Coulet & Faure sept. 1964, n° 23 et Beaux livres, 1965, n° 91 ; José Peraya ; Albert Kies. Photos et descriptions complémentaires sur demande. Informations supplémentaires sur demande. Virements et chèques bancaires (France) sont également acceptés, ainsi que les CB à distance. Les prix sont forfaitaires et ajustés, l’emballage (soigné) est offert. Retrait possible à la librairie (Orléans), et sur rendez-vous à Paris. Conformes aux usages de la Ligue Internationale de la Librairie Ancienne. Les objets commandés bénéficient de la garantie de retour sous 14 jours. Les frais de retours sont à la charge de l’acheteur. _gsrx_vers_625 GS 6.9.7 (625). L’item « BAUDELAIRE LES FLEURS DU MAL EO 1857 ÉDITION ORIGINALE AVEC 5 CORRECTIONS » est en vente depuis le jeudi 2 juin 2016. Il est dans la catégorie « Livres, BD, revues\Livres anciens, de collection ». Le vendeur est « librairie-walden » et est localisé à/en Orléans. Cet article peut être livré partout dans le monde.
Baudelaire Les Fleurs Du Mal Eo 1857 Édition Originale Avec 5 Corrections