Cardinal Armand Duplessis de RICHELIEU LETTRE AUTOGRAPHE A SA MERE c. 1612

Cardinal Armand Duplessis de RICHELIEU LETTRE AUTOGRAPHE A SA MERE c. 1612
Cardinal Armand Duplessis de RICHELIEU LETTRE AUTOGRAPHE A SA MERE c. 1612
Cardinal Armand Duplessis de RICHELIEU LETTRE AUTOGRAPHE A SA MERE c. 1612
Cardinal Armand Duplessis de RICHELIEU LETTRE AUTOGRAPHE A SA MERE c. 1612

Cardinal Armand Duplessis de RICHELIEU LETTRE AUTOGRAPHE A SA MERE c. 1612
Pour tous renseignements vous pouvez me joindre aux références sous l’Annonce. RICHELIEU (Armand-Jean Du Plessis, cardinal de). MINISTRE DE LOUIS XIII. LETTRE AUTOGRAPHE ADRESSEE A MADAME DE RICHELIEU SA MERE. LUI DONNANT LE CHOIX DE VIVRE SA RETRAITE. A RICHELIEU OU DANS SON PRIEURE DE COUSSAY. Lettre Autographe non signée avec quelques manques de mots en fin de lettre, s. Vers 1612, 1 f. Grand in-quarto (30/20 cm). Plis en forme de billet. Adresse manuscrite « lettre A Madame De Richelieu ». Bordure gauche de la feuille avec déchirures marginales. TRES BELLE LETTRE INTIME ET EMOUVANTE offrant à sa mère le choix de vivre là ou bon lui semble à son gré, tant à RICHELIEU qu’à COUSSAY sa demeure d’enfance et d’adulte conquérant le pouvoir. « Je ne saurois assez vous remercier de la forte inclination avecque laquelle vous me tesmoigner désirer chercher votre repos à COUSSAY5″. « Nul n’estant a charge a aultruy quand il estoy chez soy ». « Mais sy cet advis est une proposition de personne poussée par d’autres considérations que celles de votre repos que seul ie regarde, ie vous suplie Madame dy boucher vos oreilles et ne considérez en aucune façon la charge que vous me tesmoygnez par excès de bonté ». « Vous pourrez choisir celle qu’il vous plaira pour demeure sans charger personne, nul n’estant a charge a aultruy quand il estoy chez soy ». « LETTRE A MADAME DE RICHELIEU ». Croix du prêtre-Evêque en dessus de texte prise dans le plis vertical central du feuillet. Je ne saurois assez vous remercier de la forte inclination avecque laquelle vous me tesmoignez désirer chercher votre repos à COUSSAY5,… De plaisir que iay de vous divertir d’effectuer ce dessin par certaines considérations (-) qui quoy que jaïes en… Ne sont pas incongrües. Vous avez raison Madame de juger que ie moffre de bon coeur à soulager vostre vieillesse, la dechargeant des grandes (–) charges que porte la maison ou vous êtes ; ie my offre et par devoir et par inclination. Par devoir comme tenant tout de vous et la vye et les biens, par inclination vous assurant que celles que ie me porte amoy mesme n’esgallera iamais celle que i’ay et que i’auray (-) jusquau tombeau en votre endroit sy ensuite decy offrez faits avec toutes franchises vous pourrez vous resoudre a changer de demeure, reservant le plus grand honneur qui me puisse iamais arriver…… Une benediction de dieu très singulliere. Sy aussy Madame vous ne pouvez prandre cette résolution et que ce que vous me mandez avoir esté admiré, soit admiré de vous, de telle sorte que vous estimiez que l’execution de cet advis vous tourne a contentement ie n’ay rien à respondre, mais bien a vous obeir ; Mais sy cet advis est une proposition de personne poussée par d’autres considérations que celles de votre repos que seul ie regarde, ie vous supplie Madame dy boucher vos oreilles et ne considérez en aucune façon la charge que vous me tesmoignez (par excès de bonté) craindre que ie recoive à cette occasion? , vous assurant que ie n’en saurois jamais avoir moins que lors que i’en auray le plus pour votre consentement (-). Au reste, pardonnez moy Madame sy ie vous dis que vous avez tort de parler de charge, ny ayant personne qui ne recognoissent que la maison ou vous estes, est celle ou ie desire que vous aylliez estam toutes deux vostres. Vous pourrez choisir celle qu’il vous plaira pour demeure sans charger personne, nul n’estant a charge a aultruy quand il estoy chez soy. Sur cela Madame ie n’ay autre chose a vous dire sinon (–) qu’en me faisant savoir le choix que vous ferez (–) de lune des deux conditions portée d’ans votre lettre ie je manqueray dy satisfaire comme estant.. (manque de quelques mots à cette lettre Sans incidence sur le sens et l’objet de la lettre et la signature). IL FAUT RESTITUER CETTE BELLE LETTRE DANS SON CONTEXTE HISTORIQUE. Richelieu n’est pas encore Ministre d’Etat de L. XIII et ne le sera le 25 novembre 1616 quelques jours après la mort de sa mère Madame du Plessis de Richelieu née de la Porte. En 1612, Henri assigne sa mère en paiement de 20 000 livres et RICHELIEUsa demeure est menacé d’être vendu. Le Cardinal vient au secours de sa mère qui souhaite venir habiter COUSSAY devant probablement quitter RICHELIEU. Il lui propose de faire par cette lettre le choix de l’une ou l’autre demeure sa retraite. Françoise HILDESHEIMER dans son ouvrage très documenté, RICHELIEU paru chez Flammarion, Paris 2004, nous donne la clé de cette lettre. L’attitude d’Armand à l’égard de sa mère demeure infiniment plus attentive que celle du fils ainé Henri qui s’est consacré avec opiniatreté à reconstituer les bien du patrimoine familial… Et allant jusqu’à intenter un procès pour 20000 livres à sa mère. En 1612, la vente de Richelieu est inexorable et Henri se porte acquéreur. Armand Jean soucieux quant à lui du sort de sa mère lui propose de lui verser une rente de 2000 Livres pour lui PERMETTRE DE DEMEURER A RICHELIEU ou bien de l’accueillir dans son PRIEURE DE COUSSAY. Sensible (-) à ce qu’un déplacement pourrait avoir de désagréable , l’évêque préfère lui assurer le séjour de Richelieu et elle lui en exprimera une infinie reconnaissance. Pour comparaison d’écritures, voir lettres sur BNF GALLICA. Mots clés : autographes, manuscrits, 17e, ancien régime, richelieu. L’item « Cardinal Armand Duplessis de RICHELIEU LETTRE AUTOGRAPHE A SA MERE c. 1612″ est en vente depuis le vendredi 29 novembre 2019. Il est dans la catégorie « Collections\Lettres, vieux papiers\Autographes\Personnalités historiques ». Le vendeur est « bernlecture » et est localisé à/en Blet. Cet article peut être expédié au pays suivant: France.
  • Région: RICHELIEU
  • Type: LETTRE AUTOGRAPHE
  • Epoque: XVIIème et avant
  • Thème: Histoire, Politique

Cardinal Armand Duplessis de RICHELIEU LETTRE AUTOGRAPHE A SA MERE c. 1612

Cardinal De Richelieu / Document Signé Autographe / Louis XIII / 1617

Cardinal De Richelieu / Document Signé Autographe / Louis XIII / 1617
Cardinal De Richelieu / Document Signé Autographe / Louis XIII / 1617
Cardinal De Richelieu / Document Signé Autographe / Louis XIII / 1617

Cardinal De Richelieu / Document Signé Autographe / Louis XIII / 1617
Cardinal, ministre de Louis XIII. Pièce signée « De Richelieu », contresignée par Louis XIII (secrétaire), Paris, 17 février 1617, 1 page in-folio oblong sur vélin. Document concernant une commission en faveur de Charles de La Vieuville destinée à lever une autre compagnie de chevau-légers de 60 hommes au titre de 100. En 1624, sur ordre de Richelieu, Charles de La Vieuville est emprisonné au Château dAmboise doù il sévade en 1625 pour se réfugier en Hollande. De retour en France en 1626, il prend le parti de la Fronde. Il est condamné à mort par contumace et dégradé de lordre du Saint-Esprit. Il se réfugier alors à Bruxelles. Le Cardinal de Richelieu avait été nommé Ministre des Affaires étrangères au Conseil du Roi le 25 novembre 1616. Il succédait à Villeroy. Il fit partie avec Claude Barbin et Claude Mangot des principaux ministres au service de Concini. L’item « CARDINAL DE RICHELIEU / DOCUMENT SIGNÉ AUTOGRAPHE / LOUIS XIII / 1617″ est en vente depuis le mardi 28 mai 2019. Il est dans la catégorie « Collections\Lettres, vieux papiers\Autographes\Personnalités historiques ». Le vendeur est « autographes-historiques » et est localisé à/en Paris, Ile-de-France. Cet article peut être livré partout dans le monde.
Cardinal De Richelieu / Document Signé Autographe / Louis XIII / 1617