(hector Berlioz) / Violente Lettre Autographe D’un Détracteur (1846)

(hector Berlioz) / Violente Lettre Autographe D'un Détracteur (1846)
(hector Berlioz) / Violente Lettre Autographe D'un Détracteur (1846)

(hector Berlioz) / Violente Lettre Autographe D'un Détracteur (1846)
Curieuse et violente lettre d’un dénommé Caraspoli à Hector Berlioz , Paris, 4 décembre 1846, 1 page in-4, adresse. J e ne comprends pas quon excelle dans la critique et quon fasse de la musique infernale comme la votre… Vous réalisez une chose aussi commune que bizarre, vous faites dexcellente critique et datroce musique. Fais ce que je dis et non ce que je fais ; ces mots devraient être placés à la fin de tout vos articles. Comment se peut-il que vous qui analysez avec tant de conscience et de bonheur les oeuvres des grands maîtres, vous nayez jamais fait entendre que des productions vraiment charivaresques. Je mexplique très bien quon puisse faire de très bonne critique sans être compositeur, mais je ne comprends pas quon excelle dans la critique et quon fasse de la musique infernale comme la votre. En effet, du bruit, du bruit, et toujours du bruit. Si par hasard on rencontre un semblant de mélodie, cest vulgaire, cest plat cest nauséabond, Pouah!!! Il est pourtant déplorable quà notre époque on puisse arriver à tout avec du charlatanisme, car ce nest pas une exagération, il y a des gens qui sy admirent, hommes vous nêtes que de grands enfants. Agréez Monsieur lassurance de la haute considération (je madresse au critique) avec laquelle je suis un admirateur. Si vous avez quelque reconnaissance pour le tribut dEloges que je vous paie cy-dessus, veuillez men envoyer une (de loge dont je ne paierai pas le tribut). Jen profiterai pour faire une galanterie à mes domestiques des deux sexes ». L’item « (HECTOR BERLIOZ) / VIOLENTE LETTRE AUTOGRAPHE D’UN DÉTRACTEUR (1846) » est en vente depuis le jeudi 20 juin 2019. Il est dans la catégorie « Collections\Lettres, vieux papiers\Autographes\Personnalités historiques ». Le vendeur est « autographes-historiques » et est localisé à/en Paris, Ile-de-France. Cet article peut être livré partout dans le monde.
(hector Berlioz) / Violente Lettre Autographe D'un Détracteur (1846)

(hector Berlioz) / Lettre Autographe De Lesueur À Louis Berlioz (1830) / Avenir

(hector Berlioz) / Lettre Autographe De Lesueur À Louis Berlioz (1830) / Avenir
(hector Berlioz) / Lettre Autographe De Lesueur À Louis Berlioz (1830) / Avenir
(hector Berlioz) / Lettre Autographe De Lesueur À Louis Berlioz (1830) / Avenir
(hector Berlioz) / Lettre Autographe De Lesueur À Louis Berlioz (1830) / Avenir
(hector Berlioz) / Lettre Autographe De Lesueur À Louis Berlioz (1830) / Avenir

(hector Berlioz) / Lettre Autographe De Lesueur À Louis Berlioz (1830) / Avenir
Lettre autographe signée, 25 août 1830, au docteur Louis Berlioz (père dHector Berlioz), 2 pages grand in-4, adresse et marques postales. Remarquable et longue lettre de Lesueur au père de Berlioz, affirmant le génie de son fils et lui prédisant un avenir glorieux. « Votre fils rendra illustre le nom de Berlioz Il sera une image de celle de Napoléon dans sa sphère immense. Il sera peut-être, un jour, le Napoléon de la science musicale, par les pas de géant quil lui fera faire ». « Mon cher monsieur Berlioz. Votre fils a remporté, à lunanimité, le Ier grand prix de composition musicale décerné par linstitut de France. Il est pensionné pour cinq ans. Le chemin de la gloire, et peut-être de la fortune, lui est maintenant ouvert. Est mort très riche. A laissé cinquante mille livres de rentrée. Trente : jai connu intimement. Quand il jouissait de quarante mille francs de revenu par les nombreuses pensions quil recevait de toutes les cours de lEurope, et par les rentes quil sétait faite. Jouit maintenant dune très grande fortune. Bien pensionné a joui de toutes les facilités de la vie. Navait, à la vérité, quune très honnête aisance, mais, comme beaucoup dautres grands compositeurs, il se fit un nom européen. Votre fils fera de même, et, si jen crois le génie quil développe déjà dune manière si forte et si précise, il rendra illustre le nom de Berlioz. Jaurai eu raison de ne pas le détourner dun entrainement qui le portait invinciblement vers les hautes études dun art qui a illustré et enrichi tant de compositeurs fameux. Dailleurs il arrive dans une génération où les vains appuis de la faveur et des protections humiliantes ne soutiendront plus les médiocrités. Son grand talent se fera jour de soi-même, parce quil possède, à la fois, facilité du travail et grande activité pour faire exécuter ses ouvrages, bien pensés, hardiment conçus, toujours neufs, dans une bonne route, et hors des chemins battus. Jose prédire que sa réputation ira jusquau plus haut degré où un grand compositeur puisse atteindre, et que les honneurs, la considération, et un nom bien famé, ne lui manqueront pas. Avec cela, on ne peut quarriver, sinon à une très grande fortune souvent hasardeuse, du moins à une honorable aisance. Je vous en félicite ainsi que ces chers parents : il est digne de vous, monsieur, qui êtes vous-même plein de talent, dhonneur, de hautes qualités personnelles, et qui sentez vivement ce qui est grand, naturel, et dans lordre des idées levées : il est, enfin, digne de votre honorable famille. Je ne luis dis point que jai lhonneur de vous écrire : jai voulu seulement le justifier vis-à-vis de vous, davoir quitté dautres états ou professions. Il nen a pas moins mis à profit tout son temps. Et à vingt-six ans, il est arrivé au point où dautres artistes, à grand talent acquis, narrivent quà trente cinq ou trente-six ans. Cest quil faut, pour cela, l. Cette inspiration, cette chaleur innée, cet absolu génie des beaux-arts ; et les arts, ou la nature, lont aimé assez, pour lui en donner un très grand. Cest maintenant à lautorité paternelle quil aime deffusion ainsi que celle de sa mère, à verser dans cette âme dévorée dadmiration pour le. Dans les conceptions de lhomme, les conseils réfléchis, pour la grande carrière qui souvre devant lui, et quil se propose de parcourir pour la gloire de lui et des siens. Je le juge un beau et rare caractère : achevez de jeter dans cette terre si fertile, vos morales et philosophiques semences qui ont déjà si bien fructifié ; vous aurez fait de votre fils, un véritablement homme, assez fort de lui-même alors, non seulement pour faire son propre bonheur, mais de plus, pour faire celui de tout ce qui lui appartient. Ce nest pas son succès arrivant aux oreilles de toute une ville, et frappant détonnement tous les parisiens, qui le flatte le plus ; cest dêtre sûr que ce succès sera su dun père et dune mère quil chérit ; cest là, et là seulement, sa plus sensible jouissance. À cette seule idée, son coeur se brise de joie. Dans sa conduite, déjà il sait le grand secret moral dêtre sévère pour soi-même et indulgent pour les autres ; déjà il connait pour en tirer ce qui est bien, tous les détours du coeur des hommes ; déjà il sait comment il faut se conduire avec eux : il ne rendra que des services aux artistes de sa profession : par reconnaissance, ses rivaux mêmes deviendront de toutes parts ses appuis, ce sont eux-mêmes qui le porteront sur le pavois. Cette manière de faire le bien dans sa sphère particulière sera une image de celle de Napoléon dans sa sphère immense. Il sera peut-être, un jour, le Napoléon de la science musicale, par les pas de géant quil lui fera faire, vu ses autres connaissances acquises et adjointes aux beaux-arts, particulièrement à cette musique si puissante sur le coeur et limagination des hommes, quand elle est composée de génie. Rien ne lempêchera dêtre, en musique sacrée comme en musique dramatique, un musicien-poète comme. Et musicien-philosophe comme Gluck. Jai lhonneur dêtre avec un vif attachement et la plus haute considération. Mon cher monsieur Berlioz. Votre très humble Serviteur. Lettre autographe signée, La Côte Saint-André, 2 septembre 1830, 2 pages petit in-4, adresse. « Ses moeurs sont demeurés pures au milieu de la corruption et sous votre égide, mon Télémaque a traversé une mer orageuse sans faire naufrage sur les écueils ». Quoique la fortune et la gloire ne me paraissent point à dédaigner, lestime et lamitié dun excellent homme, et dun homme de génie me semblent des biens non moins précieux. Ces deux sentiments dont vous êtes pénétrés pour mon fils, et dont toutes les expressions de votre lettre donnent une preuve, seront toujours pour lui, et pour ses parents, dun prix inestimable. Si mon fils atteint à quelque célébrité, si déjà il se trouve sur le seuil du temple de la gloire et de la fortune, cest à vos conseils affectueux, cest à vos savantes leçons ; cest à vous, son maître et son ami quil le doit. Les exemples de vertus domestiques, quil a trouvé dans votre famille. Les règles de morale et les maximes dune philosophie usuelle, quil puisait dans vos conversations ont préservé mon fils des dangers dont il était environné. Ses moeurs sont demeurés pures au milieu de la corruption et sous votre égide, mon Télémaque a traversé une mer orageuse sans faire naufrage sur les écueils. Le coeur dun père ressent cette obligation par dessus tout autre ; et il vous assure des droits à léternelle reconnaissance. Médecin, Louis Berlioz participa activement à léducation de son fils. Dans ses Mémoires , Hector Berlioz écrira. À son sujet : « Il est doué d’un esprit libre. C’est dire qu’il n’a aucun préjugé social, politique ou religieux. Pauvre père, avec quelle patience infatigable, avec quel soin minutieux et intelligent il a été mon maître de langues, de littérature, d’histoire , de géographie et même de musique! Combien une pareille tâche, accomplie de la sorte, prouve dans un homme de tendresse pour son fils! Et qu’il y a peu de pères qui en soient capables! Cest Louis Berlioz qui initie Hector à la musique tout en sopposant à ce que son fils se lance dans une carrière artistique (Louis Berlioz refusera que son fils entreprenne létude du piano de peur quelle interfère sur ses études de médecine pour lesquelles Hector était destiné). Inscrit à lécole de médecine de Paris (pour satisfaire les ambitions que son père plaçait en lui), Hector Berlioz abandonne ses études et écrit à son père quil préfère lart à la médecine. Il se brouille avec sa famille. Il commence à suivre les enseignements de Jean-François Lesueur et il est admis en 1823 parmi les élèves particuliers de ce dernier puis sinscrit au conservatoire de Paris en 1826. Malgré ses échecs répétés au Concours de Rome (1826, 1827, 1828) il poursuit sa formation auprès de Cherubini, Reicha et Lesueur. À sa cinquième tentative, Berlioz remporte le Prix de Rome avec sa cantate Sardanapale. Berlioz avoue dans une lettre. À sa soeur que ce concours na pas à ses yeux une grande importance mais qui lui permet surtout de convaincre son père quil a du talent : « Que veux-tu que je te dise, ma pauvre sur, ce maudit concours ne m’intéressait que pour mon père. » (12 août 1829). L’item « (HECTOR BERLIOZ) / LETTRE AUTOGRAPHE DE LESUEUR À LOUIS BERLIOZ (1830) / AVENIR » est en vente depuis le lundi 17 juin 2019. Il est dans la catégorie « Collections\Lettres, vieux papiers\Autographes\Personnalités historiques ». Le vendeur est « autographes-historiques » et est localisé à/en Paris, Ile-de-France. Cet article peut être livré partout dans le monde.
(hector Berlioz) / Lettre Autographe De Lesueur À Louis Berlioz (1830) / Avenir

Hector Berlioz / Lettre Autographe (1859) / Au Sujet De Son Opera Les Troyens

Hector Berlioz / Lettre Autographe (1859) / Au Sujet De Son Opera Les Troyens
Hector Berlioz / Lettre Autographe (1859) / Au Sujet De Son Opera Les Troyens
Hector Berlioz / Lettre Autographe (1859) / Au Sujet De Son Opera Les Troyens

Hector Berlioz / Lettre Autographe (1859) / Au Sujet De Son Opera Les Troyens
Compositeur et chef dorchestre français. Lettre autographe signée, Paris, (fin 1859), à la princesse Wittgenstein, 2 pages in-8. Belle et intéressante lettre concernant Les troyens , opéra de Berlioz dont la Princesse avait été linspiratrice. « Je voudrais bien que Mme Viardot vous chantât la dernière scène de Didon Cest une noble artiste ». Ce soir nous nous réunissons Lefort, Mme Viardot, Ritter et moi pour convenir des morceaux que nous vous ferons entendre et les revoir un peu. Lefort arrive à six heures. Je ne pourrai donc disposer de ma soirée. Mais demain à 2 heures, sans faute jirai vous lire notre poème si vous ne menvoyer pas contre ordre. Jespère que lheure chez Mme Viardot conviendra pour Lundi (3 heures). Si elle était changée, par limpossibilité de réunir notre petit personnel, je vous avertirais. Cela sera décidé ce soir. Je voudrais bien que Mme Viardot vous chantât la dernière scène de Didon que je nai jamais entendue. Je tâcherai de ly décider. Elle est dailleurs pleine dardeur. Cest une noble artiste. Pardon de tout cet atroce griffonage ». Les Troyens est un. En cinq actes d. Du compositeur, qui s’est inspiré de l. Il fut donné pour la première fois, mutilé de nombreuses manières les deux premiers actes supprimés, divers morceaux également coupés, le tout étant présenté sous le titre Les Troyens à Carthage le. Au Théâtre Lyrique à. L’item « HECTOR BERLIOZ / LETTRE AUTOGRAPHE (1859) / AU SUJET DE SON OPERA LES TROYENS » est en vente depuis le dimanche 19 novembre 2017. Il est dans la catégorie « Collections\Lettres, vieux papiers\Autographes\Personnalités historiques ». Le vendeur est « autographes-historiques » et est localisé à/en Paris, Ile-de-France. Cet article peut être livré partout dans le monde.
Hector Berlioz / Lettre Autographe (1859) / Au Sujet De Son Opera Les Troyens

Lot Hector Malot Lettres autographes signées Photographie Nadar

Lot Hector Malot Lettres autographes signées Photographie Nadar
Lot Hector Malot Lettres autographes signées Photographie Nadar
Lot Hector Malot Lettres autographes signées Photographie Nadar
Lot Hector Malot Lettres autographes signées Photographie Nadar
Lot Hector Malot Lettres autographes signées Photographie Nadar
Lot Hector Malot Lettres autographes signées Photographie Nadar
Lot Hector Malot Lettres autographes signées Photographie Nadar
Lot Hector Malot Lettres autographes signées Photographie Nadar
Lot Hector Malot Lettres autographes signées Photographie Nadar
Lot Hector Malot Lettres autographes signées Photographie Nadar
Lot Hector Malot Lettres autographes signées Photographie Nadar

Lot Hector Malot Lettres autographes signées Photographie Nadar
LOT Hector Malot, Lettres autographes signées, plus une photographie d’époque de l’auteur par Nadar. Photographie dHector Malot, par Nadar, Exposition 1900, Hors-concours , Paris 11x16cm TRÈS BON ÉTAT , quelques petites piqures. S de Marthe Malot, femme de l’écrivain, à un docteur, Vendredi 6 avril 10h du matin, sans l’année, 4pp. Elle évoque les soucis de santé de son mari, elle décrit ses selles, ses nuits agitées et indique même sa température. Bien qu’il n’y ait pas d’année, il s’agit peut-être des dix dernières années d’Hector Malot, mais ce n’est qu’une supputation. S d’Hector Malot, Fontenay-sous-Bois, le 18 février 00 (1900), 6 pp, adressée son docteur à propos de Saint-Simon. Hector Malot joint avec ça lettre un extrait des « mémoires » de Saint-Simon, recopié sur autre feuille par la fille d’Hector Malot. D’Hector Malot, Fontenay-sous-Bois, le 21 février 00 (1900), 6 pp, adressée son docteur à propos de Saint-Simon et sur diverse personnalités de l’histoire de France. L’item « Lot Hector Malot Lettres autographes signées Photographie Nadar » est en vente depuis le jeudi 11 septembre 2014. Il est dans la catégorie « Collections\Lettres, vieux papiers\Lettres ». Le vendeur est « tituslancien2202″ et est localisé à/en Paris. Cet article peut être expédié au pays suivant: France.
  • Type: Lettre, Correspondance
  • Epoque: Belle Epoque
  • Nombre de documents: 4

Lot Hector Malot Lettres autographes signées Photographie Nadar