L. A. S Baron Georges Eugène HAUSSMANN Decaux Gobelins lettre autographe LAS

L. A. S Baron Georges Eugène HAUSSMANN Decaux Gobelins lettre autographe LAS
L. A. S Baron Georges Eugène HAUSSMANN Decaux Gobelins lettre autographe LAS

L. A. S Baron Georges Eugène HAUSSMANN Decaux Gobelins lettre autographe LAS
Merci pour votre visite. En bas de page, retrouvez les détails de nos conditions de vente / livraison. Merci d’en prendre connaissance avant d’enchérir. N’hésitez pas à nous poser vos questions. Thank you for your visit. Feel free to ask us questions. Baron Georges Eugène HAUSSMANN -. (Paris 1809 — Paris 1891). À ce titre, il a dirigé les transformations de Paris sous le Second Empire. 2p in-12 – 9.5×15.5cm env. Je suis enchanté que M. J’étais excusable de le croire défunt, n’ayant pas. Depuis 20 ans, reçu signe de vie de cet ancien collaborateur. Je savais bien qu’il figurait encore dans le Conseil Municipal. Au commencement de 1869. Et Boullée sont nommés pour le 14è arrt. Decaux, de sous Directeur est devenu Directeur des Gobelins en 1869. Très bel état de conservation. Information complémentaire sur le signataire de ce document. Il fait ses études au lycée Condorcet à Paris, puis il entame un cursus de droit tout en étant élève au conservatoire de musique de Paris. Le 21 mai 1831 il est nommé Secrétaire Général de la préfecture de la Vienne à Poitiers puis le 15 juin 1832 sous-préfet d’Yssingeaux, en Haute-Loire. En poste à Blaye, il fréquente la bourgeoisie bordelaise, au sein de laquelle il rencontre Octavie de Laharpe avec laquelle il se marie le 17 octobre 1838 à Bordeaux. Sous l’administration d’Haussmann, les travaux et projets girondins ont été importants. De nombreuses lignes de chemin de fer ont été construites ainsi que des usines à Bègles. Les travaux de défense de la Pointe de Grave ont été finalisés. Au niveau social, il a mis en place un système d’allocations aux filles mères indigentes pour les aider à élever leur enfant et encouragé l’installation de bureaux de bienfaisance. À Bordeaux, de nombreuses voies ont été percées, l’éclairage au gaz et l’adduction d’eau se sont améliorés : projet de construction de trois fontaines monumentales. Présenté à Napoléon III par Victor de Persigny, ministre de l’Intérieur, il devient préfet de la Seine le 22 juin 1853, succédant ainsi à Jean-Jacques Berger, jusqu’en janvier 1870. En 1857, il devient sénateur et 20 ans plus tard, député de la Corse. Le 29 juin 1853, l’empereur lui confie la mission d’assainir et embellir Paris. La transformation de Paris Au milieu du xixe siècle, Paris se présente à peu près sous le même aspect qu’au Moyen Âge : les rues y sont encore sombres, étroites et insalubres. L’Empereur voulait faire de Paris une ville aussi prestigieuse que Londres : tel fut le point de départ de l’action du nouveau préfet. Haussmann souhaitait instaurer une politique facilitant l’écoulement des flux, aussi bien de population, de marchandises que dair et deau, convaincu par les théories hygiénistes héritées des Lumières et qui se sont diffusées à la suite de lépidémie de choléra de 1832. Cette campagne fut intitulée « Paris embellie, Paris agrandie, Paris assainie ». Un autre objectif, politiquement moins défendu, était de prévenir d’éventuels soulèvements populaires, fréquents à Paris : après la Révolution de 1789, le peuple s’est soulevé notamment en juillet 1830 et en juin 1848. En assainissant le centre de Paris, Haussmann a déstructuré les foyers de contestation : parce qu’éparpillée dans les nouveaux quartiers, il était plus difficile à la classe ouvrière de lancer une insurrection5. Par ailleurs, Haussmann écrit à Napoléon III qu’il faut « accepter dans une juste mesure la cherté des loyers et des vivres comme un auxiliaire utile pour défendre Paris contre l’invasion des ouvriers de la province. » Haussmann a l’obsession de la ligne droite, ce que l’on a appelé le « culte de l’axe » au xixe siècle ; pour cela, il est prêt à amputer des espaces comme le jardin du Luxembourg mais aussi à démolir certains bâtiments comme le marché des Innocents ou l’église Saint-Benoît-le-Bétourné. En dix-huit ans, des boulevards et avenues sont percés de la place du Trône (actuelle place de la Nation) à la place de l’Étoile, de la gare de l’Est à l’Observatoire. Dans le but d’améliorer l’hygiène, par une meilleure qualité de l’air, suivant les recommandations de son prédécesseur le préfet Rambuteau, il aménage un certain nombre de parcs et jardins : ainsi sont créés un square pour chacun des quatre-vingt quartiers de Paris, ainsi que le parc Montsouris et le parc des Buttes-Chaumont. D’autres espaces déjà existants sont aménagés. Ainsi les bois de Vincennes et de Boulogne deviennent des lieux prisés pour la promenade. Il transforme aussi la place Saint-Michel et sa fontaine, dont la saleté l’avait marqué lorsque, étudiant, il y passait pour se rendre à l’École de droit7. Des règlements imposent des normes très strictes quant au gabarit et à l’ordonnancement des maisons. L’immeuble de rapport et l’hôtel particulier s’imposent comme modèles de référence. Les immeubles se ressemblent tous : c’est l’esthétique du rationnel. Afin de mettre en valeur les monuments nouveaux ou anciens, il met en scène de vastes perspectives sous forme d’avenues ou de vastes places. L’exemple le plus représentatif est la place de l’Étoile, dont le réaménagement est confié à Hittorff. Haussmann fait aussi construire ou reconstruire des ponts sur la Seine ainsi que de nouvelles églises, comme Saint-Augustin ou la Trinité. Il crée en parallèle, avec l’ingénieur Belgrand, des circuits d’adduction d’eau et un réseau moderne d’égouts, puis lance la construction de théâtres (théâtre de la Ville et théâtre du Châtelet), ainsi que deux gares (gare de Lyon et gare de l’Est). Il fait construire les abattoirs de la Villette afin de fermer les abattoirs présents dans la ville. En 1859, Haussmann décide d’étendre la ville de Paris jusqu’aux fortifications de l’enceinte de Thiers8. Onze communes limitrophes de Paris sont totalement supprimées et leurs territoires absorbés par la ville entièrement (Belleville, Grenelle, Vaugirard, La Villette) ou en grande partie (Auteuil, Passy, Batignolles-Monceau, Bercy, La Chapelle, Charonne, Montmartre). La capitale annexe également une partie du territoire de treize autres communes compris dans l’enceinte. Dans le même temps, il procède à l’aménagement du Parc des Princes de Boulogne-Billancourt, dans le cadre d’une vaste opération immobilière sous l’égide du duc de Morny. La transformation de la capitale a un coût très élevé puisque Napoléon III souscrit un prêt de 250 millions de francs-or en 1865, et un autre de 260 millions de francs en 1869, (en tout, 25 milliards d’euros d’aujourd’hui9). En plus de cela, la banque d’affaires des Pereire investit 400 millions de francs jusqu’en 1867 dans des bons de délégation, créés par un décret impérial de 1858. Ces bons de délégation sont des gages sur la valeur des terrains acquis puis revendus par la Ville : la spéculation a donc aidé le financement des travaux parisiens. On estime que les travaux du baron Haussmann ont modifié Paris à 60 % : 18 000 maisons ont été démolies entre 1852 et 1868 (dont 4 349 avant l’extension des limites de Paris en 1860), alors que 30 770 maisons sont recensées en 1851 dans le Paris d’avant l’annexion des communes limitrophes10. L’influence en province Haussmann a su aussi propager son savoir-faire dans les différentes régions françaises sous le Second Empire et le début de la Troisième République. Les villes les plus influencées sont Rouen qui a vu détruites plus de cinq cents maisons et deux églises au cours de sa transformationréf. Nécessaire, Dijon, Angers, Lille, Toulouse, Avignon, Montpellier, Toulon, Lyon, Nîmes et Marseille qui est l’une des villes dont la physionomie a le plus changé. La ville d’Alger, alors colonie française, a également été profondément remaniée à cette époque. Hors de France, plusieurs capitales : Bruxelles, Rome, Barcelone, Madrid et Stockholm s’inspirent de ses idées avec l’ambition de devenir un nouveau Paris. Il est intervenu aussi à Istanbul et au Caire. Honneurs et critiques L’activité d’Haussmann au service de la transformation de Paris lui a permis d’accéder à la fonction de sénateur en 1857, de membre de l’Académie des beaux-arts en 1867 et de chevalier de la Légion d’honneur en 1847, puis grand officier en 1856 et enfin grand-croix en 1862. Son titre de baron a été contesté. Comme il l’explique dans ses Mémoires12, il a utilisé ce titre après son élévation au Sénat en 1857, en vertu d’un décret de Napoléon Ier qui accordait ce titre à tous les sénateurs mais ce décret était tombé en désuétude depuis la Restauration. Il aurait refusé, d’une boutade, le titre de duc proposé par Napoléon III cf. Section « Autour du baron Haussmann ». Le Dictionnaire du Second Empire14, observe toutefois qu’Haussmann a utilisé ce titre en se fondant de manière abusive sur l’absence de descendance mâle de son grand-père maternel, Georges Frédéric, baron Dentzel dont le baronnat accordé en 1808 par Napoléon était tombé en déshérence. Son uvre n’en reste pas moins contestée à cause des sacrifices qu’elle a entraînés ; en outre, les méthodes employées ne s’encombrent pas des principes démocratiques. Les manuvres financières sont bien souvent spéculatives et douteuses, ce qui nourrit le récit d’Émile Zola dans son roman La Curée. Par ailleurs, la bulle spéculative immobilière entraînée par ses travaux, qui ont eu leur pendant à Berlin et Vienne a nourri la bulle financière qui s’est achevée par le krach de 1873. Les lois d’expropriation ont entraîné plus tard de nombreuses contestations et poussé à la faillite de nombreux petits propriétaires qui ont vu leurs biens détruits. En parallèle, les nouveaux règlements imposent des constructions d’un niveau de standing élevé, excluant de facto les classes les moins aisées de la société parisienne. Cette période de travaux a vu la recrudescence du paludisme dans Paris en occasionnant des creusements importants et de longue durée. Les flaques, mares et autres points d’eau croupissante perduraient longtemps, engendrant une pullulation d’anophèles au milieu d’une grande concentration d’humains. De plus, un grand nombre douvriers venaient de régions infectées et étaient porteurs du plasmodium. Une partie de la population manifeste son mécontentement en même temps que son opposition au pouvoir. En 1867, Haussmann est interpellé par le député Ernest Picard. Les débats houleux que le personnage suscite au Parlement entraînent un contrôle plus strict des travaux, qu’il avait habilement évité jusque-là. Jules Ferry rédige la même année une brochure malicieusement intitulée : « Les Comptes fantastiques d’Haussmann »17, par allusion aux Contes fantastiques d’Hoffmann : selon lui, l’haussmannisation parisienne aurait coûté 1 500 millions de francs, ce qui est loin des 500 millions annoncés ; on l’accusa également, à tort, d’enrichissement personnel18. Napoléon III a proposé à trois reprises à Haussmann d’entrer au gouvernement, comme ministre de l’Intérieur, de l’Agriculture et des Travaux Publics, mais le seul titre qu’il est susceptible d’accepter est celui de ministre de Paris, que lui refuse l’Empereur. Cependant, à partir de 1860, le préfet de la Seine assiste au Conseil des ministres19. Haussmann est destitué par le cabinet d’Émile Ollivier le 5 janvier 1870, quelques mois avant la chute de Napoléon III. Son successeur fut Léon Say, mais Belgrand et surtout Alphand conservèrent un rôle prépondérant et poursuivirent son uvre. Après s’être retiré pendant quelques années à Cestas près de Bordeaux, Haussmann revint à la vie publique en devenant député bonapartiste de la Corse de 1877 à 1881. Il est écarté de la vie publique en 1885 et en 1890, il perd successivement sa fille ainée et sa femme. Haussmann, mort le 11 janvier 1891, est enterré au cimetière du Père-Lachaise à Paris. Bienvenue sur ma boutique  » Autographes d’Antan « . Ous recherchez un thème précis? À votre liste de « vendeurs favoris » pour recevoir mes nouvelles mises en vente. N´hésitez pas à consulter mes autres ventes afin de mutualiser les frais d’envoi. (incluent le port & le conditionnement). Lots vendus jusqu’à 50. Prix pour les envois en. 1 – lettre suivie. 2.00 si -20g / 2.50 de 20g à 100g /. 4,30 de 100g à 250g / 6.30 de 250g à 500g / 7,90 de 500g à 3kg. 2 – lettre recommandée : – si -20g : 4.90 pour objets vendus jusqu’à 16 / 5.60 ceux de 17 à 153 / 6.90 ceux de 154 à 459 / au-delà me consulter. Si 20à50g : 5.20 pour objets vendus jusqu’à 16 / 5.90 ceux de 17 à 153 / 7.20 ceux de 154 à 459 / au-delà me consulter. Si 50à100g : 5.90 pour objets vendus jusqu’à 16 / 6.90 ceux de 17 à 153 / 7.90 ceux de 154 à 459 / au-delà me consulter. EUROPE & OTHER COUNTRIES. Our prices include stamps & packaging. If letter > 3 cm : Mondial Relay (just for Germany, Belgium, Luxembourg, UK, Spain, Austria, Italy, Portugal). 1 – « lettre suivie ». If -20g / 6.50 from 20g to 100g / 10,50 from 100g to 250g / 15 from 250g to 500g. 6,90 for objects buyed until 50 / 7.90 from 50 to 150 / beyond 151 : please contact me. If 20to100g >7,90 for. Objects buyed until 50 / 8.90 from 50 to 150 / beyond 151 : please contact me. Délais et modes de paiement acceptés. Merci, dans la mesure du possible, de privilégier le virement bancaire. Merci de ne pas régler avant réception de la facture > j’ajuste parfois le prix du port selon le poids/zone géographique. Lacquéreur sengage à régler sous huitaine le montant des pièces achetées. Passé ce délai, je me réserve le droit de remettre en vente l’objet impayé. 1 / virement bancaire. Mon IBAN est normalement directement accessible l. Orsque vous validez le choix.  » payer par virement bancaire « . Merci de noter le n° de la pièce achetée et le nom de lauteur sur le libellé de votre virement. Les éventuels frais de virement bancaire sont intégralement à la charge de lacheteur. 2 / chèque bancaire. À lordre de « Autographes dAntan ». Uniquement pour la France. Acheteurs français et européens, merci de privilégier le virement bancaire, rapide et gratuit. Uniquement en cas de remise en main propre. Maximum 1000 (sur accord préalable). En France : envoi sous 2 à 3 jours. Europe et autres pays : envoi. Sous 3 jours après réception du paiement effectué par. Attention : conformément à la loi française, certains documents destinés à quitter le territoire nécessitent lobtention dun certificat de sortie de bien culturel délivré par la Direction des Archives de France, puis sont soumis aux formalités douanières. Ces démarches administratives (parfois plusieurs mois) pourront retarder lenvoi de la commande. Lensemble des pièces présentées dans la présente « boutique » ont fait lobjet dun soin précis quant à la détermination de leur provenance et donc de leur authenticité, que je garantis. La facture du site d’enchères tient lieu de certificat dauthenticité sans limite de temps. Abréviations utilisées dans nos descriptifs. En rapport avec le type de pièce présentée. Entièrement écrites et signées. De la main de lauteur. Carte Postale Autographe Signée. Manuscrit Musical Autographe Signé. Écrites par une autre main. Entièrement écrites de la main de lauteur, absence de signature. En rapport avec les dates ou les lieux. Sans lieu sans date sans lieu ni date. Les textes permettent néanmoins. Les périodes ou lieux décriture. L’item « L. A. S Baron Georges Eugène HAUSSMANN Decaux Gobelins lettre autographe LAS » est en vente depuis le jeudi 11 juillet 2019. Il est dans la catégorie « Collections\Lettres, vieux papiers\Autographes\Personnalités historiques ». Le vendeur est « autographesdantan » et est localisé à/en LYON, Rhône-Alpes. Cet article peut être livré partout dans le monde.
  • Sous-type: Autographe sur papier
  • Type: Autographe, Dédicace

L. A. S Baron Georges Eugène HAUSSMANN Decaux Gobelins lettre autographe LAS

Baccalauréat Es Lettres Du Célèbre Auteur De Pièces De Thétre Eugène Labiche

Baccalauréat Es Lettres Du Célèbre Auteur De Pièces De Thétre Eugène Labiche
Baccalauréat Es Lettres Du Célèbre Auteur De Pièces De Thétre Eugène Labiche
Baccalauréat Es Lettres Du Célèbre Auteur De Pièces De Thétre Eugène Labiche
Baccalauréat Es Lettres Du Célèbre Auteur De Pièces De Thétre Eugène Labiche
Baccalauréat Es Lettres Du Célèbre Auteur De Pièces De Thétre Eugène Labiche
Baccalauréat Es Lettres Du Célèbre Auteur De Pièces De Thétre Eugène Labiche
Baccalauréat Es Lettres Du Célèbre Auteur De Pièces De Thétre Eugène Labiche
Baccalauréat Es Lettres Du Célèbre Auteur De Pièces De Thétre Eugène Labiche
Baccalauréat Es Lettres Du Célèbre Auteur De Pièces De Thétre Eugène Labiche

Baccalauréat Es Lettres Du Célèbre Auteur De Pièces De Thétre Eugène Labiche
BACCALAURÉAT ES LETTRES DU CÉLÈBRE AUTEUR DE PIÈCES DE THÉÂTRE. EUGÈNE LABICHE 1815 – 1880. Diplôme de bachelier es lettres du célèbre dramaturge Eugène Labiche en date du 22 août 1833. Signature du Ministre Secrétaire d’état de l’Instruction publique Grand-Maître de l’Université : FRANCOIS GUIZOT. Diplôme délivré le 22 août 1833. LABICHE EUGÈNE, MARIN NÉ LE 6 MAI 1815 A PARIS DÉPARTEMENT DE LA SEINE. Papier parchemin de type vélin, froissures, pliures, pas de déchirures, bavures et taches d’encre, petites taches, usures d’usage. Émouvant témoignage de ce Grand Homme de théâtre du Second Empire qu’était. Eugène Labiche : est un dramaturge français, né le 6 mai 1815 à Paris où il est mort le 22 janvier 1888. Il a été élu membre de l’Académie française en 1880 au fauteuil 15, à la suite du journaliste Ustazade Silvestre de Sacy. Il demeure célèbre pour sa contribution au genre du vaudeville et à ses pochades passionnelles et domestiques. Né au 67 rue de la Verrerie Eugène Marin Labiche est issu d’une famille bourgeoise aisée. Jacques-Philippe pressent le blocus économique lors du retour de Napoléon de l’île d’Elbe et achète des stocks de sucre en perspective de la pénurie, intuition qui est le début de sa fortune. Il poursuit son développement dans le commerce des sucreries en exploitant une petite usine de fabrication de glucose à Rueil-Malmaison, dans la banlieue ouest de Paris. Eugène fait des études de jeune homme de bonne famille : il suit les cours au collège Bourbon, et il obtient facilement son baccalauréat de lettres à 18 ans, en 1833. Il nentame pas immédiatement des études supérieures. Dune part, le décès de sa mère cette année-là lui a procuré des revenus convenables et une maison à Paris, et, dautre part, il est attiré par lécriture littéraire. Lannée suivante, en 1834, son père lautorise à entreprendre un voyage en Italie avec quelques camarades (l’un dentre eux, Alphonse Leveaux, sera l’ami de toute une vie et comptera aussi plus tard parmi ses collaborateurs en adoptant le pseudonyme d’Alphonse Jolly pour éviter l’association Labiche/Leveaux). Au retour du voyage, qui a duré plus de six mois, il entame des études de droit, quil poursuit jusquà la licence, tout en faisant publier dans de petits magazines de courtes nouvelles. Il rencontre ainsi Auguste Lefranc et Marc-Michel, avec lesquels il fonde une association en vue de créer des pièces de théâtre. Ils prennent le pseudonyme collectif de Paul Dandré. À leur grande surprise, leurs pièces sont acceptées immédiatement et sans le moindre problème. Labiche confiera plus tard : « Je suis vraiment honteux de la simplicité de mon début. Je nai eu quà tirer le cordon pour entrer. » Il est possible que la parenté d’Auguste Lefranc avec Eugène Scribe (ils étaient cousins) ait beaucoup aidé les choses, sans même que Labiche s’en soit rendu compte. Considérant sans doute la comédie comme un genre inférieur comparé au drame, ils favorisent plutôt ce genre dans leurs premières productions. Appartenant à la bande d’hernanistes, ils s’éloignent des pièces romantiques au succès mitigé pour se tourner exclusivement vers la comédie, ses sous-types (vaudeville, farce, pochade, revues) et leurs hybrides qui sont plus à la mode en raison de leur caractère gai et fantaisiste. Débutant en 1837, la production de Labiche est tout dabord modeste : deux ou trois pièces en moyenne par an, parfois aucune pour cause de voyages à létranger, en fait le rythme dun jeune bourgeois dilettante aimant lécriture théâtrale, mais nen ayant pas véritablement besoin pour vivre. C’est durant cette période qu’il publiera son seul roman, La Clé des champs (1839). Mais, à partir de 1848, cette production saccélère, puisquil fait jouer en moyenne près de dix pièces par an jusquen 1859, son plus grand succès sur la période étant Un chapeau de paille d’Italie en 1851. Puis le rythme se ralentit progressivement, ce qui peut sexpliquer par les événements : Labiche se marie le 25 avril 1842 avec une riche héritière de 18 ans, Adèle Hubert dont le père est un riche minotier5 ; il achète en 1853 le château de Launoy à Souvigny-en-Sologne, avec 900 hectares de terre quil exploite lui-même, n’a qu’un seul enfant né le 12 mars 1856, et enfin est nommé maire de Souvigny en 1868. À cette occasion, il déclare modestement quil a été nommé (les maires n’étaient pas élus) parce qu’il était le seul de la commune à posséder et à utiliser un mouchoir. Il s’était déjà aventuré en politique en avril 1848 comme candidat républicain à l’assemblée constituante. Battu, il s’était par la suite rallié à Louis-Napoléon Bonaparte et avait été l’un des premiers, dans le monde du spectacle, à approuver son coup d’Etat en 1851. Ce soutien au prince-président, puis Empereur lui permit alors de bénéficier de nombreux appuis pour promouvoir son uvre théâtrale. En 1858, il présente ainsi devant Napoléon III et son épouse au palais de Compiègne sa pièce Un Gendre en surveillance. Dans les années 1860, il connaît son apogée avec une série de succès parmi lesquels Le Voyage de M. Perrichon (1860), La Poudre aux yeux (1861), La Station Champbaudet (1862) et La Cagnotte (1864). Il est sollicité par Jacques Offenbach, alors directeur des Bouffes-Parisiens, pour écrire le livret d’une opérette, L’Omelette à la Follembuche, mise en musique par un compositeur débutant : Léo Delibes. Il écrit aussi les livrets de plusieurs opéras-comiques : Le Voyage en Chine en 1865, Le Fils du brigadier en 1867 et Le Corricolo en 1868, tous trois créés à l’Opéra-Comique en collaboration avec Alfred Delacour. En 1864, sa comédie Le Point de mire est présentée en première à la Cour à Compiègne avant d’être jouée à Paris au théâtre du Gymnase. Sa comédie-vaudeville La Grammaire (1867) est également jouée à Compiègne par le Prince impérial et ses amis devant leurs parents. Après le relatif échec de La Clé, Labiche prend la décision de ne plus écrire, et il sy tient. Il a alors 62 ans. Il lui reste à vivre encore une dizaine dannées, ponctuées par de nombreuses reprises de ses pièces, certaines triomphales, des joies et des deuils : élection à lAcadémie française le 28 février 1880, succédant au fauteuil 15 à Ustazade Silvestre de Sacy, malgré l’indignation de Ferdinand Brunetière qui déplore « l’invasion des genres inférieurs », et le refus de Victor Hugo de voter pour lui ; mariage de son fils en 1882 et naissance de ses petits-fils en 1883 et 1884 ; décès de sa belle-fille en 1885. En 1886, Labiche encourage le jeune Georges Feydeau lors de la représentation de sa première grande pièce Tailleur pour dames, qui triomphe au théâtre de la Renaissance. S ouffrant depuis plusieurs années de sérieux problèmes cardiaques, il meurt le 22 janvier 1888 à son domicile parisien au 67 rue Caumartin, à l’âge de 72 ans. Ses obsèques ont lieu au cimetière de Montmartre. Ludovic Halévy prononce l’éloge funèbre au nom de la Société des auteurs et maître Edmond Rousse au nom de lAcadémie française. Henri Meilhac lui succède au fauteuil 15. Son épouse, Adèle, meurt en 1909. REGARDEZ MES AUTRES VENTES EN PARTICULIER SUR SON EXCELLENCE LE DUC DE MORNY. L’EMPEREUR NAPOLÉON III AINSI QU’UN GRAND CHOIX DE SOUVENIRS HISTORIQUES SUR LE SECOND EMPIRE. L’item « BACCALAURÉAT ES LETTRES DU CÉLÈBRE AUTEUR DE PIÈCES DE THÉTRE EUGÈNE LABICHE » est en vente depuis le mercredi 1 mai 2019. Il est dans la catégorie « Collections\Lettres, vieux papiers\Vieux papiers\Autres ». Le vendeur est « ausecondempire » et est localisé à/en Paris. Cet article peut être expédié aux pays suivants: Amérique, Europe, Asie, Australie.
  • Epoque: Restauration
  • Pays de fabrication: France
  • Type: Diplôme, Certificat
  • Région: PARIS
  • Nombre de pages: 1
  • Thème: BACCALAUREAT ES LETTRES

Baccalauréat Es Lettres Du Célèbre Auteur De Pièces De Thétre Eugène Labiche

Russie / Romanov / Le Grand Duc Michel A Eugene Faberge De Cannes En 1925

Russie / Romanov / Le Grand Duc Michel A Eugene Faberge De Cannes En 1925

Russie / Romanov / Le Grand Duc Michel A Eugene Faberge De Cannes En 1925
Leur mariage morganatique célébré à San-Remo en 1891 déclencha un véritable scandale à la Cour de Russie – Le Grand Duc fut interdit de retour en Russie et destitué de son rang – Ils vécurent entre l’Angleterre et Cannes – Cette interdiction sauva le Grand Duc d’une mort certaine lors de la Révolution russe. Lettre écrite de sa main par la Comtesse de Torby au nom du couple, à la troisième personne, 1 page grand in-8 (16 x 21 cm), en-tête de leur villa  » Luna-Nuova « , Cannes , 29 janvier 1925 , à Eugène FABERGE , de la célèbre famille des joailliers russes, le fils de Karl Fabergé, qui avait fuit la Russie et venait de fonder avec son frère Alexender à Paris en 1924, la Maison Fabergé & Cie. Le Grand Duc Michel et la Comtesse de Torby prient Monsieur Eugène Fabergé ainsi que sa famille d’accepter l’expression de leur sympathie sincère dans le deuil douloureux qui les frappe. [Augusta Julia Fabergé , l’épouse de Karl et la mère d’Eugène et Alexender, venait de mourir le 27 janvier précédent – Elle fut enterrée avec son mari à Cannes – On sait le grand attachement des Fabergé pour les Romanov et la grands admiration des Romanov pour le travail et l’art des Fabergé]. L’item « RUSSIE / ROMANOV / LE GRAND DUC MICHEL A EUGENE FABERGE DE CANNES EN 1925″ est en vente depuis le mercredi 24 octobre 2018. Il est dans la catégorie « Collections\Lettres, vieux papiers\Autographes\Autres ». Le vendeur est « laon-collections » et est localisé à/en Aulnois sous Laon. Cet article peut être livré partout dans le monde.
Russie / Romanov / Le Grand Duc Michel A Eugene Faberge De Cannes En 1925

Eugène Delacroix / Lettre Autographe Signée (1851) / Académie Des Beaux Arts

Eugène Delacroix / Lettre Autographe Signée (1851) / Académie Des Beaux Arts
Eugène Delacroix / Lettre Autographe Signée (1851) / Académie Des Beaux Arts

Eugène Delacroix / Lettre Autographe Signée (1851) / Académie Des Beaux Arts
Lettre autographe signée, 1er janvier 1851, au poète Joseph Autran, 2 pages in-8, enveloppe. Je métais flatté quil me serait possible de me présenter chez vous avant la séance de lAcadémie pour y solliciter en personne ainsi que lusage et les convenances lexigent impérieusement, lhonneur de votre suffrage. Il me faut renoncer à cette démarche dont je vous prie de vouloir bien mattribuer labstention quà une indisposition obstinée qui me retient chez moi depuis quinze jours et qui pourrait compromettre gravement ma santé si je mexposais au froid avant sa guérison. Veuillez agréer, Monsieur, avec lexpression de ladmiration la plus sincère, celle de ma haute considération. Autran entra à lAcadémie française en 1867. Eugène Delacroix entra à lAcadémie des Beaux-Arts en 1857 après sept tentatives infructueuses. L’item « EUGÈNE DELACROIX / LETTRE AUTOGRAPHE SIGNÉE (1851) / ACADÉMIE DES BEAUX ARTS » est en vente depuis le mardi 23 mai 2017. Il est dans la catégorie « Art, antiquités\Art du XIXe et avant\Autres ». Le vendeur est « autographes-historiques » et est localisé à/en Paris, Ile-de-France. Cet article peut être livré partout dans le monde.
Eugène Delacroix / Lettre Autographe Signée (1851) / Académie Des Beaux Arts

Lettre Signee De Eugene De Beauharnais (autographe / Napoleon)

Lettre Signee De Eugene De Beauharnais (autographe / Napoleon)
Lettre Signee De Eugene De Beauharnais (autographe / Napoleon)

Lettre Signee De Eugene De Beauharnais (autographe / Napoleon)
Fils de limpératrice Joséphine. Lettre signée « Eugène Napoléon », Udine, 19 décembre 1806, à Charles-Maurice de Talleyrand? , 1 page ¼ in-4. Papier doré sur tranche. « La Grande Armée est plus belle et plus nombreuse que jamais ». « Jai reçu, Monsieur, votre lettre du 17 de ce mois, par laquelle vous me portés des plaintes contre des infractions faites, dites vous, à vos lettres dans le Royaume dItalie. Jai dautant plus lieu de men étonner que jai donné, à différentes reprises, les ordres les plus sévères pour que le secret des lettres fit respecté dans tout le Royaume et que cest la première plainte de ce genre que je reçois depuis. Il est arrivé que des lettres venant du Royaume de Naples ou de lAllemagne ont éprouvé des altérations dans les cachets. Celle dont vous vous plaignés pourrait partir de lun ou lautre point. A mon arrivée à Milan je renouvellerai mes ordres sur cet important sujet ; mais je dois vous dire quil est difficile de croire quon sy soit exposé. Je prendrai dailleurs tous les renseignements convenables pour connaître la vérité. Toutes les fables publiés par les Ennemis sur la position de la Grande Armée sont plus ridicules les unes que les autres. La Grande Armée est plus belle et plus nombreuse que jamais. Les divisions qui sont à Varsovie et au delà ne demanderaient pas mieux que de trouver une armée russe à combattre et à vaincre. Sur ce Monsieur, je prie Dieu quil vous ait en sa sainte garde. En juin 1805, Eugène de Beauharnais avait été chargé en qualité de vice-roi de ladministration du Royaume dItalie. La Grande Armée quant à elle, était engagée dans la campagne de Pologne depuis novembre 1806 durant la guerre de Quatrième coalition. L’item « LETTRE SIGNEE DE EUGENE DE BEAUHARNAIS (AUTOGRAPHE / NAPOLEON) » est en vente depuis le mardi 21 avril 2015. Il est dans la catégorie « Collections\Militaria\Documents, revues, livres\Napoléon\ 1er, 2nd empire ». Le vendeur est « autographes-historiques » et est localisé à/en Paris. Cet article peut être livré partout dans le monde.
Lettre Signee De Eugene De Beauharnais (autographe / Napoleon)