Danton / Document Signé (1792) / Gardes Nationales / Revolution / Langres

Danton / Document Signé (1792) / Gardes Nationales / Revolution / Langres
Danton / Document Signé (1792) / Gardes Nationales / Revolution / Langres

Danton / Document Signé (1792) / Gardes Nationales / Revolution / Langres
Homme politique et révolutionnaire français. « Loi du 19 août 1792 », Document signé, Paris, le 26 août 1792. 2 pages in-folio, cachet à lencre rouge. LAssemblé nationale réorganise le troisième bataillon des Gardes nationale des Langres après des actes dincivisme. « Lassemblée nationale, considérant que le danger de la Patrie ne permet pas de retarder lorganisation du troisième bataillon de la Garde nationale de Langres ni den laisser le commandement aux Officiers qui ont été provisoirement suspendus pour cause dincivisme, par délibération de la commune de Langres en date du quinze mai 1792 décrète quil y a urgence. LAssembée nationale après avoir décrété lurgence, décrète. Définitivement ce qui suit. La Nomination des Sieurs Piétrequin fils commandant du troisième bataillon de Langres – Strapard commandant en second, Thevenost apothicaire adjudant major, Marque-Lanty porte drapeau, Gaucher capitaine, Pelletier, Roy, Boulanger et Conty, officier au même bataillon, fait les dix huit et vingt six mars et neuf avril 1792 est nulle. Et sera procédé immédiatement au remplacement des officiers désignés à larticle précédent conformément à la Loi du quartorze octobre 1791. Au nom de la Nation, le Conseil Exécutif provisoire mande et ordonne à tous les Corps administratifs et Tribunaux que les présentes ils fassent consigner dans leurs registres, lire, publier et afficher dans leurs Départements et ressorts respectifs, et exécuter comme loi en foi de quoi nous avons signé ces présentes, auxquelles nous avons fait apposer le sceau de lEtat. Le vingt sixième jour du mois dAoût, mil sept cent quatre vingt douze, lan quatrième de la Liberté. Signé Servan et contresigné Danton et scellée du sceau de lEtat. Certifié conforme à loriginal. Georges Danton avait été nommé ministre de la Justice le 10 août 1792, quelques heures après la prise du château des Tuileries. À la mi août, le pouvoir exécutif doit faire face à la menace intérieur qui se manifestent par de nombreux soulèvements contre-révolutionnaires (en Bretagne, Vendée et dans le Dauphiné) et doit dans lurgence préparer le pays à sa défense extérieure. Les troupes austro-prusiennes continuent de stationner aux frontières et sont prêtes à envahir lest de la France (le 23 août, Longwy capitulera). Le document est signé quelques jours avant la bataille de Verdun (29 août 1792). L’item « DANTON / DOCUMENT SIGNÉ (1792) / GARDES NATIONALES / REVOLUTION / LANGRES » est en vente depuis le mardi 2 juillet 2019. Il est dans la catégorie « Collections\Lettres, vieux papiers\Autographes\Personnalités historiques ». Le vendeur est « autographes-historiques » et est localisé à/en Paris, Ile-de-France. Cet article peut être livré partout dans le monde.
Danton / Document Signé (1792) / Gardes Nationales / Revolution / Langres

Madame Royale / Lettre Autographe Signée (1796) / Revolution / Louis XVI

Madame Royale / Lettre Autographe Signée (1796) / Revolution / Louis XVI
Madame Royale / Lettre Autographe Signée (1796) / Revolution / Louis XVI
Madame Royale / Lettre Autographe Signée (1796) / Revolution / Louis XVI

Madame Royale / Lettre Autographe Signée (1796) / Revolution / Louis XVI
Fille de Louis XVI et de Marie-Antoinette. Lettre autographe signée « Marie-Thérèse Charlotte de France », Vienne, 22 janvier 1796, à Madame de Bombelles, 1 page 1/2 in-8, adresse, cachet de cire noire. Ancienne collection Clément Riches. Très belle lettre écrite un mois après sa libération de la prison du Temple, évoquant notamment sa tante Madame Elizabeth, morte guillotinée le 10 mai 1794. Jai reçu vos deux lettres elles mont fait ainsi que celle que je viens de recevoir beaucoup de plaisir ; mais jen aurais en plus à vous voir si cela avait été possible ; mais je ne le peux pas malgré tout mon désir de voir celle que ma bonne tante Elizabeth aimait tant vraiment jaurais la consolation de parler delle avec vous de vous dire combien elle a été affligée de votre départ, de votre séparation. Elle a appris en prison que vous étiez grosse elle était très inquiète pour vous, et désirait que vous eussiez une fille. Oui, malgré toutes ses peines elle pensait souvent à sa chère Bombelle et moi à son exemple je vous aime, et je pense souvent à vous, et désirerai beaucoup vous voir mais puisque que cest impossible, jai au moins la consolation de vous écrire de vous dire que je vous ai toujours aimé malgré ma jeunesse quand je vous ai connu. Jai le bonheur aussi de voir que dans ce pays-ci tout le monde vous aime et vous admire, ce qui narrive pas à tous les français. Votre pauvre mère se porte assez bien du moins quand je lai vu. Jespère aussi que Mr de Bombelles et tous vos enfants se portent bien, vous en avez un grand nombre puissent-ils ressembler à leur mère. Adieu, Madame, aimer moi toujours et regarder comme une personne qui vous aime autant que ma tante vous aimait, et aimez moi de même cest tout ce que je souhaite. Marie Thérèse Charlotte de France ». Madame de Bombelles (Marie-Angélique de Mackau, né en 1762 et morte en 1800) fut la dame de compagnie de Madame Elizabeth, soeur de Louis XVI. Mariée en 1778 à Marc-Marie de Bombelles, elle émigre durant la Révolution et vit péniblement la fin de la Monarchie et la mort de Madame Elizabeth. Marie Thérèse Charlotte de France venait à peine dêtre libérée de la prison du Temple. Le 12 messidor an III. Prévoyant que la fille de. Soit échangée contre les. Sans que cette dernière ait jamais été consultée. Accepte les termes de l’échange le 30 juillet 1795 mais demande que les prisonniers de guerre fassent eux aussi l’objet d’un échange. Les négociations se déroulent de septembre à novembre. La princesse est finalement échangée contre des prisonniers français. Pierre Riel de Beurnonville. Charles-Louis Huguet de Sémonville. Capturés par larmée autrichienne. Dans la plus grande discrétion, elle quitte la prison du Temple le. Jour de ses dix-sept ans, escortée d’un détachement de cavalerie afin de se rendre à. Où elle est remise aux envoyés de l. En quittant la France, elle aurait versé des larmes, ne tenant aucune rigueur aux Français pour ses malheurs comme elle lécrit dans ses mémoires. L’item « MADAME ROYALE / LETTRE AUTOGRAPHE SIGNÉE (1796) / REVOLUTION / LOUIS XVI » est en vente depuis le jeudi 11 juillet 2019. Il est dans la catégorie « Collections\Lettres, vieux papiers\Autographes\Personnalités historiques ». Le vendeur est « autographes-historiques » et est localisé à/en Paris, Ile-de-France. Cet article peut être livré partout dans le monde.
Madame Royale / Lettre Autographe Signée (1796) / Revolution / Louis XVI

LE BLOND DE SAINT-HILAIRE Empire révolution lettre autographe signée 1800

LE BLOND DE SAINT-HILAIRE Empire révolution lettre autographe signée 1800

LE BLOND DE SAINT-HILAIRE Empire révolution lettre autographe signée 1800
PHOTOGRAPHIES – ESTAMPES. Louis Charles Vincent LE BLOND DE SAINT-HILAIRE. Le 14 octobre 1799, il prend le commandement de la 8e division militaire à Marseille. 1 page grand in-4. Marseille, 19 frimaire an 9 de la République (10 décembre 1800). Traces du cachet de cire rouge. Il certifie que le capitaine Satter de la 212e brigade dinfanterie légère a rempli auprès de lui la fonction daide de camp depuis le 1er vendémiaire an 7 avec tout le zèle et lexactitude qui caractérisent « le militaire animé de lamour du devoir et de lattachement quil doit au chef qui lui a donné sa fonction ». Il doit bénéficier de son ancienneté de service et compter dans le nombre des officiers titulaires dans le nouveau travail de sa brigade. L’item « LE BLOND DE SAINT-HILAIRE Empire révolution lettre autographe signée 1800″ est en vente depuis le mardi 26 mars 2019. Il est dans la catégorie « Collections\Lettres, vieux papiers\Autographes\Personnalités historiques ». Le vendeur est « christophe6584″ et est localisé à/en Paris. Cet article peut être livré partout dans le monde.
  • Type: Autographe, Dédicace

LE BLOND DE SAINT-HILAIRE Empire révolution lettre autographe signée 1800

Revolution / Lettre Autographe De Bourdon / Juin 1792 / Lafayette / Louis XVI

Revolution / Lettre Autographe De Bourdon / Juin 1792 / Lafayette / Louis XVI
Revolution / Lettre Autographe De Bourdon / Juin 1792 / Lafayette / Louis XVI
Revolution / Lettre Autographe De Bourdon / Juin 1792 / Lafayette / Louis XVI

Revolution / Lettre Autographe De Bourdon / Juin 1792 / Lafayette / Louis XVI
Homme politique, frère de Léonard Bourdon. Lettre autographe signée, (Paris), 16 juin an 4 (1792), 3 pages in-4. Très interessante lettre sur les évènements révolutionnaires parisiens, citant notamment le ministre girondin Roland , Louis XVI , Dumouriez , Barnave , la mort du général Gouvion et Lafayette. Lettre écrite quatre jours avant la journée du 20 juin durant laquelle les sans-culottes envahirent les Tuileries et menacèrent le roi et sa famille. « Voilà pourtant le Roi qui nous soutient à tout moment quil aime la constitution, qui tant avant que depuis sa fuite (Varennes), nous a répété nous a juré quil la maintiendrait! Que de perfidies que de duplicité, que dhorreur! « Je vous aurai inquiété par ma dernière lettre , et je vous dois de vous tranquilliser. Eh bien nos 3 ministres étaient donc trop patriotes! Cest donc bien décidément un crime, que dêtre de bonne foy et daimer la patrie? Quel effet va produire dans les départements la vigoureuse lettre du brave Rolland (Roland de la Platière) , au chef du pouvoir exécutif? Quel effet produiront les vérités sensibles quil lui adresse, lorsquon saura que pour avoir eû le courage de les écrire, il a été chassé! Combien il faut faire de serments, de promesses, et de protestation pour racheter ou pour faire oublier linconséquence et la turpitude de ce renvoi, deux jours après la réception de la lettre! Le ministre de lIntérieur, Roland, adresse une lettre à. Rédigée par Manon, dans laquelle il adjure le roi de renoncer à son veto et de sanctionner les décrets. Sa lettre rendue publique, Roland est renvoyé le 13 juin, ainsi que. Voilà pourtant lhomme Roy (Louis XVI) qui nous soutient à tout moment quil aime la constitution, qui tant avant que depuis sa fuite (Varennes), nous a répété nous a juré quil la maintiendrait! Et puis après tout cela, que nos aristocrates se récrient encore sur lintolérance du peuple! Ce peuple quils ont la lâcheté de calomnier voit et suit tout ce qui se passe ; il nignore aucune des menées mises en pratique pour le faire dévier et le forcer à céder au sentiment dune indignation que les atrocités de tous les jours rendent légitimes ; il avait tout ce qui a été imaginé pour opposer les piques aux baïonnettes, pour faire germer le fanatisme, pour faire naitre la division parmi les gardes nationales et en faire résulter la guerre civile. Ferme et inébranlable au milieu des écueils et des dangers, il na point cessé de témoigner des égards pour les pouvoirs constitués. Il a sû tout dédaigner, jusquà lexemple du parjure. Son mécontentement a sû plier devant la loi et lorsquon voulait le déterminer à se venger, il ne sest permis que le dédain. Quil est grand et capable de grandes choses le peuple qui peut ainsi maitriser sa furie et les mouvements de son âme ; mais aussi quils sont coupables les hommes assez pervers pour toujours labuser et le tromper. Comment par exemple, la postérité, si toutefois lassemblée nationale lui en a laisser le temps, jugera telle M. Cet homme, que je ne peux comparer quà Barnave, daprès la manière dont lun et lautre mavaient amadoué, cet homme dis je, quil y a 6 semaines, vient demander la guerre, veut proposer et décide à lentreprendre, et quaujourdhui parle pour ainsi dire dune Capitulation ; cet homme qui a eû la bassesse daccepter la place dun Patriote dont ses intrigues paraissaient avoir causé la disgrâce. Que de choses étonnantes! Quel pays que celui de la cour! Quelles moeurs que celles des gens qui la fréquentent! La séance de Mercredi était faite pour les événements affligeants et douloureux ; les patriotes ont perdu ce jour là, trois de leurs plus intéressants soutiens ; ils ont vu un homme sur qui ils croyaient devoir compter, quitter les manières, pour le ranger sous celle de laristocratie. Et ils ont appris la mort de Gouvion le général Jean-Baptiste Gouvion mort au combat le 11 juin 1792. Cette triste nouvelle a excité des regrets vifs et il faut convenir quils étaient mérités. Je désire sans lespérer, que M. De la Fayette puisse les remplacer etje désire bien plus encore que la mort de Gouvion ne diminue pas le talent du commandant général qui voyait un peu par les yeux de son ami. Jai reçu une nouvelle lettre de M. Guinebaud (Nicolas Guinebaud de Saint-Mesme, député à la Constituante) ; au moment actuel il doit être rendu à sa destination. Le malheureux pays quil habite (Bretagne) va devenir aussi le Théâtre de la guerre. Cest donc une chose bien terrible pour les despotes que la liberté des autres, puisque tous se réunissent pour empêcher les peuples de jouir de ce bien naturel ». L’item « REVOLUTION / LETTRE AUTOGRAPHE DE BOURDON / JUIN 1792 / LAFAYETTE / LOUIS XVI » est en vente depuis le jeudi 20 septembre 2018. Il est dans la catégorie « Collections\Lettres, vieux papiers\Autographes\Personnalités historiques ». Le vendeur est « autographes-historiques » et est localisé à/en Paris, Ile-de-France. Cet article peut être livré partout dans le monde.
Revolution / Lettre Autographe De Bourdon / Juin 1792 / Lafayette / Louis XVI

Révolution Française / Saint-just / Document Signé (avril 1794) / Carnot /

Révolution Française / Saint-just / Document Signé (avril 1794) / Carnot /

Révolution Française / Saint-just / Document Signé (avril 1794) / Carnot /
Pièce signée, co-signée par Lazare Carnot et Jean-Marie Collot dHerbois , Paris, 10 floréal an 2 (29 avril 1794), 1 page in-folio, vignette du Comité de Salut public. « Extrait des registres du Comité de Salut public de la Convention nationale. Le Comité de Salut public arrête. Le comte ancien sergent des chasseurs au Régiment dHainaut et nommé ensuite Commandant provisoire dun bataillon de chasseurs par le représentant du Peuple Albite. (Antoine-Louis Albitte) sera promu à une place de chef de balaillon : la Commission de lorganisation et du mouvement des armées donnera à cet effet les ordres nécessaires. Signé au registre Carnot, Barère, Robespierre, Billaud Varenne, St Just, Collot dHerbois, Couthon, C. L’item « RÉVOLUTION FRANÇAISE / SAINT-JUST / DOCUMENT SIGNÉ (AVRIL 1794) / CARNOT / » est en vente depuis le vendredi 15 mars 2019. Il est dans la catégorie « Livres, BD, revues\Livres anciens, de collection ». Le vendeur est « autographes-historiques » et est localisé à/en Paris, Ile-de-France. Cet article peut être livré partout dans le monde.
Révolution Française / Saint-just / Document Signé (avril 1794) / Carnot /

Révolution / Comité De Salut Public (1794) / L’après 9 Thermidor / Robespierre

Révolution / Comité De Salut Public (1794) / L'après 9 Thermidor / Robespierre

Révolution / Comité De Salut Public (1794) / L'après 9 Thermidor / Robespierre
COMITÉ DE SALUT PUBLIC. Document signé par Fourcroy , Merlin de Douai , Robert Lindet , Treilhard , Thuriot et Laloy Paris, 22 fructidor an 2 (8 septembre 1794), 1 page in-folio, en-tête du Comité de Salut public, « Extrait des arrêtés du Comité de Salut public de la Convention nationale ». Après le 9 thermidor et la chute de Robespierre, la Convention thermidorienne à travers le Comité de Salut public reprend le contrôle sur les sections révolutionnaires. « Le Comité de Salut public arrête que dans les vingt quatre heures de la réception du présent arrêté, les Comités Révolutionnaires, les Comités Civils, les Commissaires de Police de toutes les Sections de Paris adresseront au comité de Salut public les Extraits de tous les procès-verbaux – d’enlèvement d’armes chez les citoyens ou de remise volontaire par eux faite ». L’item « RÉVOLUTION / COMITÉ DE SALUT PUBLIC (1794) / L’APRÈS 9 THERMIDOR / ROBESPIERRE » est en vente depuis le jeudi 3 janvier 2019. Il est dans la catégorie « Collections\Lettres, vieux papiers\Autographes\Personnalités historiques ». Le vendeur est « autographes-historiques » et est localisé à/en Paris, Ile-de-France. Cet article peut être livré partout dans le monde.
Révolution / Comité De Salut Public (1794) / L'après 9 Thermidor / Robespierre

Révolution / Danton / Document Signé (septembre 1792) / Défense De Paris

Révolution / Danton / Document Signé (septembre 1792) / Défense De Paris
Révolution / Danton / Document Signé (septembre 1792) / Défense De Paris
Révolution / Danton / Document Signé (septembre 1792) / Défense De Paris
Révolution / Danton / Document Signé (septembre 1792) / Défense De Paris

Révolution / Danton / Document Signé (septembre 1792) / Défense De Paris
Homme politique et révolutionnaire français. « Loi du Conseil Exécutif Provisoire », Document signé, Paris, le 5 septembre 1792. 2 pages in-folio, belle vignette du Conseil Exécutif, Cachet à lencre rouge. Importante loi signée de la main de Danton, au moment les massacres de septembre (2 au 7 Septembre), relative à la construction et à la formation des camps de retranchement sous les murs de Paris. « Loi du 5 Septembre 1792, lan cinquième de la Liberté. Lassemblée nationale considérant que la sureté de Paris exige que les mesures relatives au camp soient concertées entre toutes les autorités qui doivent convenir à sa formation. Considérant que tout obstacle qui entraverait lexécution de ces mesures peut rendre inutile les dispositions arrêtées par lassemblée nationale et le conseil exécutif provisoire, décrète quil y a urgence. Lassemblée nationale, après avoir décrété lurgence, décrète ce qui suit. Le conseil général de la commune de Paris, nommera dans le jour trois commissaires qui se réuniront avec le ministre de la guerre et de lintérieur à trois commissaires de lassemblée nationale, pris parmi ceux déjà nommés par elle le douze août dernier, pour se concerter sur la confection des projets et sur toutes les autres mesures dexécution quelconques, relative à la construction et à la formation des camps et retranchements sous les murs de Paris. Le comité sassemblera chaque jour chez le Ministre de la Guerre, aux heures qui seront par lui indiquées ; il sera tenu registre des délibérations, et elles seront prises en quelque nombre que soient les membres présents ; le Ministre de la Guerre et celui de lIntérieur demeureront seuls chargés dans leurs départements respectifs de lexécution de tout ce qui aura été délibéré et arrêté ; lassemblée Nationale dérogeant à cet égard à toutes Lois qui pourraient être contraire aux dispositions du présent décret. Toute autorité qui porterait le moindre obstacle à lexécution des mesures relatives à la construction et à la formation des camps et retranchements est déclarée ennemie de la Nation française ; et il est enjoint au Pouvoir Exécutif duser à son égard de toute la rigueur des Lois. Au nom de la Nation, le Conseil Exécutif Provisoire, mande et ordonne à tous les corps administratifs et tribunaux, que les présentes ils fassent consigner dans leurs registres, lire, publier et afficher dans leurs départements et ressorts respectifs, et exécuter comme Loi. En foi de quoi nous avons signé ces présentes auxquelles nous avons fait apposer le sceau de lEtat. A Paris le sixième jour du mois de septembre mil sept cent quatre-vingt-douze, lan 4. De la Liberté, signé Claviere, contresigné Danton, et scellées du sceau de lEtat. Certifié conforme à loriginal. Georges Danton avait été nommé ministre de la Justice le 10 août 1792, quelques heures après la prise du château des Tuileries. À la mi août, le pouvoir exécutif doit faire face à la menace intérieur qui se manifestent par de nombreux soulèvements contre-révolutionnaires (en Bretagne, Vendée et dans le Dauphiné) et doit dans lurgence préparer le pays à sa défense extérieure. Les troupes austro-prusiennes continuent de stationner aux frontières et sont prêtes à envahir lest de la France (le 23 août, Longwy capitulera). La peur gagne Paris. Les Parisiens gardent en mémoire les menaces de la presse royaliste juillet et au début daoût, les promesses de subversion militaire brandies par le duc de Brunswick. L’item « RÉVOLUTION / DANTON / DOCUMENT SIGNÉ (SEPTEMBRE 1792) / DÉFENSE DE PARIS » est en vente depuis le vendredi 1 février 2019. Il est dans la catégorie « Collections\Lettres, vieux papiers\Autographes\Personnalités historiques ». Le vendeur est « autographes-historiques » et est localisé à/en Paris, Ile-de-France. Cet article peut être livré partout dans le monde.
Révolution / Danton / Document Signé (septembre 1792) / Défense De Paris

Revolution Francaise Las Clan Robespierre 18 Thermidor An 2

Revolution Francaise Las Clan Robespierre 18 Thermidor An 2
Revolution Francaise Las Clan Robespierre 18 Thermidor An 2
Revolution Francaise Las Clan Robespierre 18 Thermidor An 2
Revolution Francaise Las Clan Robespierre 18 Thermidor An 2
Revolution Francaise Las Clan Robespierre 18 Thermidor An 2
Revolution Francaise Las Clan Robespierre 18 Thermidor An 2

Revolution Francaise Las Clan Robespierre 18 Thermidor An 2
LAS DU 18 THERMIDOR 2 ièm année républicaine. (5 AOUT 1794) pendant la grande terreur. Pendant la révolution française les armées républicaines étaient. Dirigées par des militaires mais aussi par des civils mis en place par. Les politiques notamment le Tribunal R. C’est le cas de Antoine AUZAT promu par ROBESPIERRE dont il est. L’ami intime au poste stratégique de Directeur des transports militaires. La coterie DUPLAY et le cercle rapproché de ROBESPIERRE faisait. Parti de la BANDE NOIRE. Qui siégeait au club des Jacobins. On y retrouve Maurice DUPLAY et antoine AUZAT son gendre promu au poste. Le plus lucratif de la direction des transports militaires. Maurice DUPLAY riche marchand a recueilli ROBESPIERRE dans sa maison, il venait s’y reposer et considérait les DUPLAY comme sa famille. ROBESPIERRE était pauvre à ses débuts , DUPLAY lui permis de devenir riche. Maurice DUPLAY a une fille Marie- éléonore qui était selon les historiens la maîtresse de ROBESPIERRE et même pour certains sa femme. La soeur de Marie- éléonore a épousé antoine AUZAT. ROBESPIERRE considérait donc Antoine AUZAT comme son beau frère. Contesté par les militaires pour son manque de connaissance des armées. Et de ses cadres dirigeants AUZAT répond dans ce courrier à ses détracteurs. Lettre de 4 pages encadrée par un professionnel permettant la lecture recto/verso. Expédition soignée et protégée. L’item « REVOLUTION FRANCAISE LAS CLAN ROBESPIERRE 18 THERMIDOR AN 2″ est en vente depuis le dimanche 10 février 2019. Il est dans la catégorie « Collections\Lettres, vieux papiers\Lettres ». Le vendeur est « peltan » et est localisé à/en Abondant. Cet article peut être expédié aux pays suivants: Amérique, Europe.
  • Epoque: Révolution
  • Type: Lettre, Correspondance
  • Nombre de pages: 4

Revolution Francaise Las Clan Robespierre 18 Thermidor An 2

Révolution 1789 LOT DE 17 JOURNAUX revolutionnaire le journal de paris

Révolution 1789 LOT DE 17 JOURNAUX revolutionnaire le journal de paris
Révolution 1789 LOT DE 17 JOURNAUX revolutionnaire le journal de paris
Révolution 1789 LOT DE 17 JOURNAUX revolutionnaire le journal de paris
Révolution 1789 LOT DE 17 JOURNAUX revolutionnaire le journal de paris
Révolution 1789 LOT DE 17 JOURNAUX revolutionnaire le journal de paris

Révolution 1789 LOT DE 17 JOURNAUX revolutionnaire le journal de paris
Le Journal de Paris est le premier quotidien français. Il parut de 1777 à 1840. Le journal couvre l’actualité littéraire, signale les spectacles du soir, relate quelques faits divers parisiens et des anecdotes sur des personnages en vue. Il donne également des informations pratiques telles que les prévisions météorologiques, la hauteur de la seine et les résultats de la loterie. Il faut souligner souligne l’existence de la rubrique « Nouvelles de la maladie des personnes dont la santé intéresse le public. Répondant à une réelle demande du public, le quotidien rencontra immédiatement un grand succès ; en 1790, il est tiré à 12 000 exemplaires. Lors de la Révolution française. Les articles politiques se développent et influent sur la vie du journal. Ses comptes rendus des assemblées sont reconnus parmi les meilleurs mais les Montagnards. Qui le jugent dangereux mettent ses ateliers d’imprimerie à sac dans la journée du 10 août 1792. Rustique , mais en bon état et sans rousseurs PETIT PRIX D’ENCHERES. L’item « Révolution 1789 LOT DE 17 JOURNAUX revolutionnaire le journal de paris » est en vente depuis le mardi 17 juillet 2018. Il est dans la catégorie « Collections\Lettres, vieux papiers\Journaux, bulletins ». Le vendeur est « totobook » et est localisé à/en MORESTEL. Cet article peut être livré partout dans le monde.
  • Nombre de documents: 17
  • Région: france
  • Type: Journal, Bulletin
  • Epoque: Révolution
  • Thème: Histoire, Politique
  • Nombre de pages: Plus de 10

Révolution 1789 LOT DE 17 JOURNAUX revolutionnaire le journal de paris

Révolution / Lettre D’un Citoyen Emprisonné (1793) / Convention Nationale

Révolution / Lettre D'un Citoyen Emprisonné (1793) / Convention Nationale
Révolution / Lettre D'un Citoyen Emprisonné (1793) / Convention Nationale
Révolution / Lettre D'un Citoyen Emprisonné (1793) / Convention Nationale

Révolution / Lettre D'un Citoyen Emprisonné (1793) / Convention Nationale
Révolution Française / Prison. Lettre autographe signée du citoyen Pierre-Benoit Touvois, prison de Bicêtre, 26 septembre 1793, à lavocat Pierre-Anne-Louis Matton de la Varenne, 2 pages in-4, adresse au dos. Intéressante lettre dun citoyen emprisonné pour un différent survenu dans les tribunes de la Convention nationale. « On me jugea en premier instance à une année de détention et après la conclusion à rester en prison jusquà la fin de la guerre ». Nayant le plaisir de vous connaître que de réputation, je prends la liberté de vous adresser la présente, pour vous prier de vouloir bien prendre mon affaire entre vos mains ne doutant du succès de vos représentations ; jai été jugé au tribunal de police correctionnelle le 3 du présent et jen ai appelé ; vu que je ne crois pas quil existe une loy qui puisse faire prononcer sur qui que ce soit lorsquil nexiste aucune preuve contre un prévenu et que de plus on ne peut pas rendre un jugement sans définition du terme, jespère citoyen que vous me serez favorable. À Bicêtre, le 26 septembre 1793. Voici le détail de mon affaire, mot pour mot. Le six août 1793, je mapprochai dans une tribune de la Salle de la Convention nationale pour y entendre une pétition qui sy faisait ; ne trouvant point de place, je me retirai pour chercher une place ailleurs ; comme je descendais lescalier, un citoyen vient à moi et me demande des papiers qui a ce quil disait venait de lui être pris, ne sachant ce quil voulait, je revins avec lui dans la tribune dont javais sorti. Il me demanda encore ses papiers, alors je me chauffai et le traita de malhonnête. Alors une citoyenne entendant les plaintes de cet homme lui dit, si cest des papiers que vous cherchez en voilà parterre. Ne serait-ce point les vôtres, alors elle les ramassa et lui remis les ayant reconnus pour être les siens. Alors se trouvant une place dans cette tribune je my plaçai et jy restai environ un quart dheure, au bout duquel un citoyen en uniforme vient me frapper sur lépaule et me fit signe de le suivre. Je le fis, et là se trouvaient quatre citoyens armés qui me conduisaient au Comité de la Section des Thuilleries. On minterrogea et le particulier qui avait perdu et retrouvé ses papiers ; deux témoins se trouvèrent chez le commissaire, ils ne purent que dire la vérité Le 3 septembre je parus devant le tribunal de police correctionnel. On me demanda des réclamations et comme je navais pas été prévenu de paraître, je ne pus en donner pour le présent. On me jugea en premier instance à une année de détention et après la conclusion à rester en prison jusquà la fin de la guerre ». Avocat farouchement anti-révolutionnaire, issu d’une famille noble, Matton de la Varenne est reçu avocat au. Mais n’y exerce pas, préférant se consacrer à ses ambitions littéraires. Il se fait connaître en 1790 par une série de mémoires judiciaires, dont un lui est commandé par. Et dans lequel il plaide pour la réhabilitation de la profession de. Sa ferveur royaliste ne tarde pas à le mettre en péril. Journée du 10 août 1792. Il tente de sortir de Paris, mais il est reconnu et dénoncé par la foule. Après s’être tenu caché pendant quelques jours, il est arrêté le 24 août et incarcéré à. Acquitté contre toute attente par le président du tribunal de la Force, dont le jugement suscite une liesse spontanée, il échappe de justesse aux. Il publie peu de temps après le récit de son expérience en prison dans un mémoire intitulé Les Crimes de Marat, et des autres égorgeurs, ou Ma résurrection. L’item « RÉVOLUTION / LETTRE D’UN CITOYEN EMPRISONNÉ (1793) / CONVENTION NATIONALE » est en vente depuis le mardi 20 février 2018. Il est dans la catégorie « Collections\Lettres, vieux papiers\Autographes\Personnalités historiques ». Le vendeur est « autographes-historiques » et est localisé à/en Paris, Ile-de-France. Cet article peut être livré partout dans le monde.
Révolution / Lettre D'un Citoyen Emprisonné (1793) / Convention Nationale