Napoléon Bonaparte Cent-Jours lettre témoignage rencontre de Laffrey 7 mars 1815

Napoléon Bonaparte Cent-Jours lettre témoignage rencontre de Laffrey 7 mars 1815
Napoléon Bonaparte Cent-Jours lettre témoignage rencontre de Laffrey 7 mars 1815
Napoléon Bonaparte Cent-Jours lettre témoignage rencontre de Laffrey 7 mars 1815
Napoléon Bonaparte Cent-Jours lettre témoignage rencontre de Laffrey 7 mars 1815
Napoléon Bonaparte Cent-Jours lettre témoignage rencontre de Laffrey 7 mars 1815

Napoléon Bonaparte Cent-Jours lettre témoignage rencontre de Laffrey 7 mars 1815
Je vous propose cette lettre document que nous venons de retrouver dans un livre de 1830. C’est un témoignage de première main sur la rencontre de Laffrey du 7 mars 1815 à 10 heures du matin entre Napoléon Bonaparte et les troupes envoyées de Grenoble pour arrêter sa progression. Un passage fait témoignage aussi les ordres donnés de tirer sur l’Empereur et de ne pas discuter avec lui. Ordre non suivis car le gendarme porteur du dit ordre c’est fait intercepter par les gens de l’Empereur. Ce document a visiblement été dans les mains d’Adolphe Thiers. Deux feuillets chargés d’un épisode très important de l’histoire de France.
Napoléon Bonaparte Cent-Jours lettre témoignage rencontre de Laffrey 7 mars 1815

Lettre avec extrait d’une lettre du Général Bonaparte au Gouvernement de Lombard

Lettre avec extrait d'une lettre du Général Bonaparte au Gouvernement de Lombard
Lettre avec extrait d'une lettre du Général Bonaparte au Gouvernement de Lombard
Lettre avec extrait d'une lettre du Général Bonaparte au Gouvernement de Lombard
Lettre avec extrait d'une lettre du Général Bonaparte au Gouvernement de Lombard
Lettre avec extrait d'une lettre du Général Bonaparte au Gouvernement de Lombard

Lettre avec extrait d'une lettre du Général Bonaparte au Gouvernement de Lombard
Lettre avec extrait d’une lettre du Général Bonaparte au Gouvernement de Lombardie, document Historique – réf A 67. Attention si vous avez + 2 lots attendre la facture de regroupement pour éviter de régler trop de frais d’envoi merci. Pour recevoir éventuellement des offres promotionnelles mettez les objets en suivi.
Lettre avec extrait d'une lettre du Général Bonaparte au Gouvernement de Lombard

PLACARD 1804 TRAMES CONTRE BONAPARTE par CADOUDAL / PICHEGRU

PLACARD 1804 TRAMES CONTRE BONAPARTE par CADOUDAL / PICHEGRU

PLACARD 1804 TRAMES CONTRE BONAPARTE par CADOUDAL / PICHEGRU
Placard (52 X 42 cm) en bel état (froissements, pliure centrale). Rapport du grand-juge ministre de la justice (Régnier), au gouvernement, donné à Paris, le 27 pluviôse an 12 (1804). Agen, imprimerie de Grenier (1804). Leur intention était de former un groupe de cavaliers armés, d’attaquer le premier consul et son escorte au cours d’un voyage hors de Paris, de le capturer ou de le tuer et de placer à son poste Pichegru. En 1802, Cadoudal s’était enfuit pour l’Angleterre suite à la conspiration de la machine infernale (l’attentat avait échoué) et sa tentative de créer une nouvelle chouannerie. Le général Moreau fut contacté pour faire partie de la machination mais se montra récalcitrant et sera blanchi lors de son procès. La dénonciation du complot sera faite par l’entremise d’une lettre imprudente écrite par Jean-Pierre Querelle à son beau-frère René Blouet ancien chef des chouans et dérobée par la veuve Paul pour être remise aux autorités. Querelle arrêté et torturé craque, donne les noms des conjurés ; Moreau, Pichegru sont arrêtés. Cadoudal se cache mais est dénoncé par un « indic » avec ses comparses (Burban, Gaillard, Aimé-Augustin Joyaut). Pichegru meurt dans la prison du Temple qui d’après une thèse officielle se serait suicidé. 12 des protagonistes dont Cadoudal, après leur procès sont guillotinés le 25 juin 1804. Le médecin Larrey s’empresse de récupérer la dépouille de Cadoudal pour ses travaux, impressionné par sa stature hors du commun pour l’époque. Quelques extraits du placard. De nouvelles trames ont été ourdies par l’Angleterre. Mais le gouvernement veilloit ; l’oeil de la police suivoit tous les pas des agens de l’ennemi. Tout à coup les artisans de la conspiration sont saisis, les preuves s’accumulent. Georges (Cadoudal) et sa bande d’assassins étoient restés à la solde de l’Angleterre ; ses agens parcouroient encore la Vendée, le Morbihan, les côtes du Nord, et y cherchoient des partisans. Pichegru avoit porté en Angleterre sa haine contre sa patrie. La perfidie britannique associe Georges à Pichegru que la France avoit estimé. En l’an 11 une réconciliation criminelle rapproche Pichegru et le général Moreau. La police saisit à Calais un de leurs agens. Les brigands de Georges préparent dans Paris tout ce qui est nécessaire à l’exécution des projets communs. Un lieu est assigné entre Dieppe et le Tréport où les brigands conduits par des vaisseaux de guerre anglais débarquent. A Paris, des asiles leur sont ménagés dans des maisons louées d’avance, quatre débarquements ont lieu… Georges et Pichegru arrivent à Paris entourés d’une trentaine de brigands. Ils voient le général Moreau. Leurs traces sont suivies de maison en maison. Le général Moreau est arrêté, les papiers de Pichegru saisis. L’angleterre vouloit renverser le gouvernement et par ce renversement opérer la ruine de la France… La plus grande partie des brigands est arrêtée, le reste en fuite..
PLACARD 1804 TRAMES CONTRE BONAPARTE par CADOUDAL / PICHEGRU

Chant perdu du temple! Bonaparte An 8 sur hymne de la Marseillaise Napoléon

Chant perdu du temple! Bonaparte An 8 sur hymne de la Marseillaise Napoléon
Chant perdu du temple! Bonaparte An 8 sur hymne de la Marseillaise Napoléon
Chant perdu du temple! Bonaparte An 8 sur hymne de la Marseillaise Napoléon
Chant perdu du temple! Bonaparte An 8 sur hymne de la Marseillaise Napoléon
Chant perdu du temple! Bonaparte An 8 sur hymne de la Marseillaise Napoléon

Chant perdu du temple! Bonaparte An 8 sur hymne de la Marseillaise Napoléon
Référence 3065-144R65 Je vous propose ce document, a priori un chant perdu à la gloire de Bonaparte et des généraux de la révolution: « Chantès en l’honneur des généraux et soldats français dans le repas donné dans le temple de la victoire, au général Bonaparte », le 15 brumaire an 8 de la république Française. Ce chant est signé par le citoyen Favart, employé dans les bureaux du Conseil des Cinq-Cents. Sur papier de lin vergé 4 pages 21,5cm par 12,9cm, il fut imprimé par Baudouin imprimeur du corps législatif. Export and grouped consignment are available for all countries.
Chant perdu du temple! Bonaparte An 8 sur hymne de la Marseillaise Napoléon

PLACARD 1803 Arrêté de BONAPARTE amnistie gens de mer et ouvriers

PLACARD 1803 Arrêté de BONAPARTE amnistie gens de mer et ouvriers

PLACARD 1803 Arrêté de BONAPARTE amnistie gens de mer et ouvriers
Placard (53 X 41,5 cm) du 5 brumaire an XI (1803). Arrêté de BONAPARTE qui prescrit les conditions et les formalités à remplir par les gens de mer et ouvriers, pour profiter de l’amnistie accordée aux déserteurs de toute arme, par la loi du 24 floréal an X (1802). Agen, Raymond Noubel, an XI (1803). Signataires : Bonaparte, le Duc De Crès ministre de la marine et des colonies. Bon état général (défaut de papier coin inférieur gauche). « Tous les gens de mer et ouvriers détenus pour raison de ce crime, seront, aussitôt la publication du présent arrêté, mis en liberté, et il leur sera délivré des feuilles de route, avec la conduite de quinze centimes par lieue, pour se rendre dans leurs quartiers respectifs ». « Le délai accordé aux gens de mer et ouvriers déserteurs qui sont hors du territoire européen de la République, pour se rendre dans un un des ports de France, est fixé à six mois, pour ceux qui sont en Amérique ou dans les pays hors d’Europe qui tiennent à la Méditerranée et à l’océan jusqu’au cap de Bonne-Espérance ; et à dix-huit mois, pour ceux qui ont passé au delà du cap de Bonne-Espérance et en Asie ».. Bonaparte premier consul accorda une amnistie générale en avril 1802 et permit le retour des émigrés, des déserteurs de toute arme ; son objectif était de faire naître une véritable armée de réserve. Bien des déserteurs partis outre-Atlantique ne rentrèrent jamais.
PLACARD 1803 Arrêté de BONAPARTE amnistie gens de mer et ouvriers

Placard 1802 Napoleon Bonaparte Consul A Vie

Placard 1802 Napoleon Bonaparte Consul A Vie

Placard 1802 Napoleon Bonaparte Consul A Vie
Placard (32 X 41 cm). Bulletin des lois de la République. Extrait des registres des délibérations des consuls de la République du 20 floréal an 10 (1802). Considérant que la résolution du premier consul est un hommage éclatant rendu à la souveraineté du peuple ; que le peuple consulté sur ses plus chers intérêts, ne doit connaître d’autre limite que ses intérêts mêmes, arrêtent ce qui suit. Le peuple français consulte sur cette question : Napoléon Bonaparte sera-t-il consul à vie? Il sera ouvert dans chaque commune des registres où les citoyens seront invités à consigner leur voeu sur cette question.. Signataire : PIEYRE fils, préfet du département de Lot-et-Garonne. Affiche en bon état (pliure centrale). Cet item est dans la catégorie « Collections\Lettres, vieux papiers\Vieux papiers\Autres ». Le vendeur est « loudnessfr » et est localisé dans ce pays: FR. Cet article peut être expédié au pays suivant: Monde entier.
  • Nombre de pages: 1
  • Epoque: Révolution
  • Type: Décret
  • Thème: Histoire, Politique

Placard 1802 Napoleon Bonaparte Consul A Vie

BONAPARTE (Joseph) Miot de Mélito (André François) ministre

BONAPARTE (Joseph) Miot de Mélito (André François) ministre
BONAPARTE (Joseph) Miot de Mélito (André François) ministre

BONAPARTE (Joseph) Miot de Mélito (André François) ministre
Lettre autographe signée à Joseph Bonaparte. Joseph est à Londres et son ancien conseiller de l’Italie et de l’Espagne, le comte. Numismatique de l’Empereur « votre frère » et de l’Empire français, « dans le. Dessein de réunir tout ce qui peut contribuer à perfectionner ce monument, il se. Angleterre, et s’estimerait heureux que. Son ouvrage, et lui fournir s’il était possible, quelques documents qui auraient un. Cet item est dans la catégorie « Collections\Lettres, vieux papiers\Lettres ». Le vendeur est « librairie_monogramme » et est localisé dans ce pays: FR. Cet article peut être expédié au pays suivant: Europe.
BONAPARTE (Joseph) Miot de Mélito (André François) ministre